Accueil Initiatives POUR SES 5 ANS, L’INAM INNOVE

POUR SES 5 ANS, L’INAM INNOVE

0
295

Plusieurs activités continuent de meubler les noces de bois de l’institut National d’Assurance Maladie ( INAM). Au nombre de ces activités, on peut citer des Journées Portes Ouvertes, le lancement des carnets et de l’application mobile. 

Un public varié a fait le déplacement ce 17 Mars 2017 de l’Agora Senghor à  Tokoin pour le lancement des premières journées portes ouvertes de l’INAM. Etalées sur trois jours, celles-ci ont permis à la population avide d’informations,  de visiter les stands pour trouver des réponses à leurs préoccupations.

Des  conférences débats dirigés par d’éminents panélistes ont également été  l’occasion pour l’Institut  d’échanger avec le  public sur leurs prestations. Ainsi,  les différents enjeux de l’assurance maladie, les difficultés à couvrir les populations du secteur informel, les différents leviers à actionner pour que les populations puissent avoir accès à la couverture universelle ; tout comme la question des fraudes ont trouvé des réponses à travers les thématiques comme  le rôle de l’assurance maladie dans le financement de la santé : inclusion du secteur informel;  la gestion du risque maladie : quelles solutions contre la fraude,  les nouvelles technologies au service de la pérennité et de la satisfaction des acteurs de l’assurance maladie qui ont été développées.

Pour Hugues Tchibozo, Directeur général adjoint de l’Agence national de l’assurance maladie du Bénin, un des panélistes qui a partagé ses expériences avec le public, le Togo gagnerait énormément à aller à la couverture universelle. Et de poursuivre : « Lorsque vous parlez aujourd’hui d’assurance maladie, vous vous rendez compte qu’elle ne concerne que le secteur formel, ceux du secteur informel sont largement à l’écart alors qu’ils représentent 60 à 70% des acteurs économiques.  D’où la nécessité de mener une action pour  pouvoir les inclure dans le dispositif de couverture du risque maladie ».

Pour Mme Myriam DOSSOU, directrice générale de l’INAM, ces  journées portes ouvertes s’intègrent parfaitement dans le programme d’activités marquant les cinq années d’existence des prestations de l’INAM. Selon la directrice, son institut qui siège au quartier des Etoiles, a saisi cette opportunité pour communiquer sur l’ensemble des actions et des questions autour desquelles les différentes parties prenantes ont besoin d’être documentées.

« Les  journées portes ouvertes sont  destinées au grand public ; que ce soit les bénéficiaires de l’INAM ou les non bénéficiaires de l’INAM,  pour comprendre comment fonctionne l’INAM, poser des questions et avoir des réponses sur leurs droits et les différentes modalités d’accès aux soins, aux outils et services de l’INAM », a indiqué  Mme Dossou.

Sur les stands, les hôtesses expliquent et donnent des informations  au public sur les services qu’offre INAM.

De nouveaux carnets de soins pour les bénéficiaires

Toujours dans le cadre de cette célébration, l’INAM a procédé le 14 Mars, à une double cérémonie : il s’agit du lancement des nouveaux carnets de soins à l’intention de ses assurés et de l’application mobile.

Les  anciens carnets de l’INAM laisseront désormais place à de nouveaux plus faciles à transporter et de surcroit détachables. Ces nouveaux carnets qui sont la réponse de l’INAM aux usagers de l’assurance maladie, ont subi une réduction de 50% de leur  taille et les feuillets passent de 50 à 25.

Pour le Chef département des délégations régionales, M.  Ambroise Adogli, on ne peut pas mettre en œuvre un régime d’assurance maladie sans les feuilles de soins. On peut les avoir sous forme de support matériel ou support électronique dans tous les cas quel que soit le pays, l’organisme, on a besoin de feuilles de soins. « Au démarrage de l’INAM on a mis en circulation 4 feuilles de soins ce qui est lourd à transporter et on était à l’écoute des utilisateurs qui ont fait remonter leurs préoccupations. Ces dernières  ont été prises en compte. Et aujourd’hui, on a ces carnets qui sont organisés pour faciliter le remplissage, le caractère des écritures a  été revu pour une meilleure visibilité », relève-t-il  avant de conclure que la prochaine phase  serait d’avoir un seul carnet et plus tard des feuilles de soins qui seront dématérialisées.

La directrice de l’INAM, Mme Dossou parle du processus participatif, inclusif qui a abouti à ces nouveaux carnets. « Nous avons été très attentifs  aux attentes, aux préoccupations de nos bénéficiaires et de nos clients. Très tôt les assurés et même les prestataires se sont plaints de la taille. Nous avons dans un premier temps réduit le nombre de feuilles qu’il y avait dans les carnets, aujourd’hui nous avons fait un pas de plus. Nous sommes arrivés à deux carnets ».

Mme Lawson Pascale, fonctionnaire à la Caisse des retraites du Togo (CRT) qui a suivi ces présentations ne cache pas sa satisfaction : « Aujourd’hui les carnets sont moins lourds à porter et de quatre nous venons à deux carnets qui sont détachables.   L’ INAM se propose même pour les familles qui ne sont pas sur la même localité de leur accorder deux carnets pour éviter les fraudes, nous ne pouvons que le remercier », a-t-elle confié.

Une application mobile dénommée « INAM Infos » a été également lancée. Elle a pour but de permettre aux assurés, bénéficiaires, prescripteurs, même au grand public d’avoir accès rapide et instantané aux informations. « Déjà avec l’application INAM Infos déjà dans le bureau du médecin, dans nos maisons nous pouvons avoir toutes les informations possibles sur les centres de santé conventionnés, les pharmacies conventionnées même au niveau des produits pour avoir un produit donné il faut avoir un accord préalable déjà. L’application permet d’avoir toutes les infos possibles et nous leur disons merci », a ajouté Mme Lawson.

Notons qu’en 5 ans d’activités, INAM affiche un bilan flatteur. Plus de 350.000 personnes sont bénéficiaires de ses  prestations avec plus de deux millions de consultations recensées.  L’Institut  compte également à ce jour près de 1065 centres de santé conventionnés, 6028 prescripteurs et 260 pharmacies partenaires qui sont satisfaits des services de cet institut. Signe de ces résultats positifs, INAM a reçu en 2016 le prix de l’entreprise la plus dynamique évoluant dans le domaine de l’assurance maladie.

Commentaire

Commentaires

AUCUN COMMENTAIRE