Première phase d’indemnisation : le HCRRUN dresse un bilan satisfaisant

0
125

Le Haut Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) a présenté à la presse mercredi le bilan de la première étape de mise en œuvre de la première phase du volet indemnisation du programme de réparation.

Cette phase avait pour objectif de couvrir avec un montant de 2 milliards de FCFA mise à sa disposition par le gouvernement un nombre minimum de 2475 victimes sur un total de 7057 victimes recensées par la CVJR pour les évènements de 2005.

Un objectif largement atteint selon les chiffres communiqué par la présidente du HCRRUN Awa Nana Daboya. « Le HCRRUN s’était lancé comme objectif à atteindre avec deux milliards, 2475 victimes. A l’issue des opérations l’Institution a affiché un résultat de 2510 victimes couvertes, soit un taux de réalisation de 100,41% », a-t-elle indiqué.

Selon le bilan présenté, malgré quelques difficultés rencontrées par les équipes techniques du HCRRUN relative à certaines actes qualifiés d’inciviques, l’on retient un taux de satisfaction de à 96,87%.

« (…) Quant au taux de satisfaction, les statistiques montrent qu’il se situe au plan national à 96,87%, avec une fourchette de quantum symbolique qui va de 420 000 F (minimum) à 2 100 000 F (maximum) », a laissé entendre Awa Nana.

Après, cette première phase,  le HCRRUN annonce dans les prochains jours la « prise en charge les victimes vulnérables des deux phases restantes, c’est-à-dire celle allant de 1958 à 1989 et celle comprise entre 1990 et 2004 et poursuivra ensuite avec l’indemnisation du reste des victimes non vulnérables de 2005 ».

De fait, l’Etat met a mis à la disposition du HCRRUN un Fonds Spécial d’une enveloppe substantielle de 5 milliards de FCFAdestiné à l’indemnisation des victimes.

« Cette première étape est expérimentale. Le HCRRUN en a tiré beaucoup d’enseignements pour donner place à des perspectives encore plus prometteuse eu égard aux efforts de l’Etat pour l’exercice budgétaire de 2018. En effet pour cette année, il a été alloué  pour le Fonds Spécial destiné à l’indemnisation des victimes une enveloppe substantielle de 5 milliards de FCFA. C’est dire que le volet de réparation se poursuivra bien », a indiqué entendre la présidente du HCRRUN.

LE HCRRUN entend de son côté s’investir d’avantage pour répondre aux attentes d’autres victimes.

Charles KOLOU

Commentaire

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

deux × 1 =