Révision des listes électorales : le CAR appelle le PNUD et le G5 à intervenir

0
209

Démarrées le 16 mai dernier, les opérations de révision des listes électorales dans la perspective des élections  locales au Togo   ont pris fin  hier dimanche 19 mai sur l’ensemble du territoire national. Cependant les formations politiques de l’opposition souhaitent  une  « nouvelle » prolongation de quelques jours. Le parti de Yawovi Agboyibo, CAR  se fondant  sur des « dysfonctionnements » observés lors des quatre jours de révision, vient de  saisir le Groupe des Cinq  ambassades (G5)- France, Allemagne, Etats-Unis, Délégation de l’Union européenne et  coordination du Système des Nations Unies- pour une intervention auprès  du gouvernement.

« Il s’est trouvé qu’en réaction à de nombreux appels réclamant que la CENI proroge de 3 à 7 jours la période de révision, elle n’a accordé qu’une seule journée de prorogation. Et à l’heure où nous vous adressons le présent courrier, dans plusieurs centres de recensement, l’affluence est toujours forte  au point que d’ici la fin de la journée, il sera impossible d’enrôler tous les citoyens en attente »,  indique la note.

Le CAR a un représentant à la CENI, Commission électorale nationale indépendante.

Les élections locales sont prévues pour le 30 juin prochain. La révision électorale prévue du 16 au 18 mai a été prorogée de 24 heures par la CENI mais toujours insuffisante selon le parti de l’ex-premier ministre. Avant lui, le MPDD-Ex-obuts d’Agbéyome Kodjo a aussi appelé la CENI pour une prolongation de plus.

Commentaire

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

3 × trois =