Soutien psychosocial de base des femmes et filles victimes de VBG : le GF2D forme les prestataires de services et acteurs impliqués

0
295

Par C. Kolou

Ouverture lundi à Lomé d’un atelier de formation de cinq (5) jours sur la prise en charge psychosociale des victimes de Violences Basées sur le Genre (VBG). Cette formation s’inscrit dans le cadre du projet d’appui à la réduction de la mortalité maternelle et infantile en Afrique et en Haïti initié par le Groupe de réflexion et d’action Femme, Démocratie et Développement (GF2D).

Cet atelier de formation regroupe les responsables des centres d’écoutes et d’assistance juridique et des Organisations œuvrant dans le domaine de la prise en charge des femmes et filles victimes de violences.

L’objectif de cet atelier selon la Secrétaire Générale du GF2D, A. Ahouefa Noussoessi AGUEY est d’accroitre les connaissances des prestataires de services, des femmes et des jeunes filles sur le soutien psychosocial de base aux survivantes de violences et aussi la mise en place d’un dispositif itinérant d’appui psychosocial.

« Notre rencontre d’aujourd’hui se situe dans la démarche de renforcer les capacités des acteurs intervenant dans l’accompagnement des victimes, des survivantes et des personnes victimes de violences pour une meilleure prise en charge débouchant sur leur mieux être et me développement de nos communautés. Aussi nous voudrions compter sur les ressources de nos communautés, sur les stratégies à la base pour parvenir à la réduction des violences faites aux femmes et aux filles », a expliqué Ahouefa Noussoessi AGUEY.

Ainsi, l’atelier permettra de former les leaders des femmes et jeunes filles au sein des groupements et associations à la prise en charge des autres femmes et jeunes filles afin qu’elles prennent conscience des conséquences des violences et des pratiques culturelles néfastes qui les génèrent.

De fait, il s’agira de renforcer les capacités des prestataires de services sur les facteurs de risque, les signes évocateurs de violences et les répercussions psychosociales des violences sur les femmes victimes et les jeunes filles survivantes.

A l’issue de cet atelier, sera mis en place un dispositif itinérant d’appui psychosocial pour une meilleure prise en charge globale des femmes et des jeunes filles survivantes de violences.

De même, le GF2D procédera à un accompagnement psychosocial de proximité des femmes et des jeunes filles survivantes à travers des groupes de parole, des visites à domicile, l’appui à la mise en œuvre des AGRs pour les plus vulnérables.

Commentaire

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

20 − neuf =