Togo, 20e État membre de l’Africa Finance Corporation

0
70

La République du Togo est devenue le vingtième (20e) État membre de l’Africa Finance Corporation (« AFC » ou « le Groupe »), l’institution financière de développement des infrastructures leader en Afrique.

L’adhésion du Togo à l’AFC en fait également le 12e État membre d’Afrique de l’Ouest après le Nigeria, la Guinée-Bissau, le Ghana, le Sierra Leone, la Gambie, le Liberia, la Guinée, le Tchad, le Cap-Vert, le Bénin et la Côte d’Ivoire.

Ces dernières années, la croissance du Togo a été l’une des plus importantes sur le continent, avec une moyenne de plus de 5 % depuis le début de la crise sur les matières premières (2011), par rapport à une moyenne de moins de 4 % pour le reste du continent pour la même période. Le pays bénéficie également d’un taux d’inflation considérablement faible, supposé atteindre seulement 0,5 % en 2018. Comme le note la Banque mondiale, ceci est le résultat de la discipline fiscale du Togo et de sa politique monétaire avisée.

La réduction des dépenses de capital public a cependant engendré une croissance plus lente de 0,5 % pour l’économie togolaise en 2017 (4,5 %) par rapport à 2016, le secteur de la construction ayant été le secteur le plus touché.

Pour faire face à cela, le gouvernement du Togo a lancé en août 2018 le Plan national de développement (PND), qui vise à attirer 5,4 milliards de dollars d’investissement du secteur privé, en considérant le secteur des infrastructures comme une priorité en termes d’investissement. Les projets actuellement réservés comprennent, entre autres, le port de Lomé, une plateforme aéroportuaire et une infrastructure ferroviaire.

Fondée en 2007, l’AFC investit dans cinq secteurs d’infrastructures : l’électricité, les télécommunications, le transport et la logistique, les ressources naturelles et les industries lourdes. A ce jour, le groupe a investi 4,5 milliards de dollars dans 28 pays africains.
La décision historique du Togo d’adhérer au groupe lui permettra d’améliorer sa capacité à accéder au potentiel reconnu de l’AFC en matière de développement d’infrastructure, et d’expertise de financement afin de parfaire les objectifs du PND, tout en profitant de ses services de conseil pour moderniser et soutenir l’économie du pays.

M. Samaila Zubairu, président-directeur général de l’AFC, a commenté l’annonce : « Nous sommes ravis de compter la République du Togo parmi les États membres de l’AFC.

« Il y a quelques mois, nous avons suivi la présentation du programme ambitieux du pays visant à moderniser son économie, et en particulier ses infrastructures, par l’intermédiaire du PND annoncé en août dernier. En tant qu’investisseur africain leader du secteur, nous sommes prêts à accompagner le Togo dans le financement et le développement de ses infrastructures. »

Son honorable excellence M. Sani Yaya, ministre de l’Économie et des Finances de la République du Togo, a également déclaré :

« L’Afrique doit trouver le moyen de permettre et d’accélérer le développement des infrastructures, si elle veut atteindre son plein potentiel économique, environnemental et social. C’est la raison pour laquelle il est essentiel pour nous de faire du développement d’infrastructure une priorité de notre le Plan national de développement 2018 – 2022. Nous sommes conscients des défis et contraintes techniques auxquels nous devrons faire face avec l’aide de partenaires internationaux tels que l’AFC, avec sa cote d’évaluation et son empreinte panafricaine, pour nous épauler dans la mise en place du PND.

L’Africa Finance Corporation, avec son historique de fourniture d’actifs et de projets d’infrastructures durables, est le lien entre le développement durable, l’investissement et l’intégration sur le contient et internationalement ».

Robert Dussey, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et de l’Intégration africaine de la République du Togo a également déclaré que « Son honorable excellence le Président de la République du Togo, a mis au centre de la stratégie d’investissement du Togo le fait d’attirer des investissements étrangers directs et de permettre une intégration régionale ».

« Nous sommes heureux de devenir membre de l’AFC ; en qualité de l’un des plus grands organismes de financement et de développement d’infrastructures en Afrique, l’AFC est un partenaire majeur très bien placé pour assister le Togo dans la réalisation de ses objectifs d’investissement, améliorer la qualité de ses infrastructures et lui permettre d’accélérer son développement économique par le biais d’une intégration régionale au profit de tous nos concitoyens. », a-t-il dit.

Commentaire

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

dix-neuf + 1 =