Togo : la coalition des 14 mobilise dans les rues de Lomé

0
162

Comme annoncée depuis quelques jours, la marche à laquelle la coalition des 14 partis de l’opposition a appelé ses militants s’est déroulée ce samedi 17 novembre dans les rues de Lomé. Quelque centaine de partisans ont répondu à l’appel.

Pour les organisateurs, la marche marque leur retour dans les rues mais aussi le déclic de la chute du régime en place.

« C’est avec beaucoup de détermination que nous reprenons les manifestations. Ce n’est pas pour aller à ces
élections que nos populations se mobilisent. Si la CEDEAO pense qu’elle peut régler la crise togolaise par des élections législatives, il faut qu’elle prenne toutes les dispositions pour que ces élections soient les plus acceptables possibles, libres, transparentes, équitables et démocratiques », a déclaré Jean-Pierre Fabre, leader de l’ANC.

De son côté, la coordinatrice de la coalition, Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson a fait le point de la dernière rencontre entre le regroupement et la facilitation aux partisans.

« « Ils nous cherchent, ils vont nous trouver », a-t-elle lancé avant de décrire la rencontre avec Alpha Condé, co-facilitateur dans la crise Togolaise.

« Quand nous avons fini de présenter la situation, le président Alpha Condé a pris la parole pour dire qu’aucun compte n’a jamais été fait à la facilitation depuis le 23 septembre dernier. C’est là que le général Francis Behanzin est venu à la charge pour mentir dans le compte de la coalition des 14. Il est allé jusqu’à dire que le recensement électoral s’est bien déroulé. A la fin, Tibou Camara, le ministre d’Etat guinéen a intervenu pour dénier tout ce que le général béninois a narré. Il a dit à son président que les choses se sont passées telles que les représentants de la coalition des 14 ont narré ».

Elle a précisé que le président Condé leur a promis que la présidence de la CENI sera occupée par un étranger en lieu et place d’un Togolais.

Comme une promesse non tenue est une trahison, la coalition a décidé de reprendre les rues pour faire plier le régime, assure-t-elle.

Commentaire

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

5 − deux =