Accueil BREAKING NEWS TOURNOI DE L’UFOA : Le foot féminin togolais renoue avec la compétition

TOURNOI DE L’UFOA : Le foot féminin togolais renoue avec la compétition

0
546

L’équipe nationale togolaise féminine de football retrouve le sourire après un long arrêt des compétitions locales et internationales. Les Eperviers dames prendront part au tournoi de l’Union des Fédérations Ouest-africaines (UFOA) de la zone B, du 14 au 24 février 2018 en terre ivoirienne. A une semaine du coup d’envoi, l’on s’interroge si les préparatifs faits et les dispositions prises permettent-ils  d’espérer une bonne prestation ou encore moins un  résultat satisfaisant ?

La participation du Togo au tournoi de l’UFOA zone B accueilli par la Cote d’Ivoire, donne un nouveau ton au football féminin en général et à la sélection nationale féminine en particulier. Besoin y est donc de sélectionner les joueuses techniquement et physiquement aptes à compétir. La Fédération Togolaise de Football (FTF) a dévoilé une pré-liste de quarante (40) joueuses issues des clubs féminins, pour un stage de cinq (5) jours, tenu du 06 au 11 janvier à Lomé.« Nous avons consacré trois (3) jours pour observer les filles jouer afin de pouvoir détecter celles qui doivent représenter le Togo lors de ce tournoi de l’UFOA. A la suite, nous avons fait deux (2) jours de travaux technique et physique soldé par un match entre elles (…). Nous les libèrerons et attendrons le deuxième stage », a confié Kai TOMETY, la dame sélectionneur. Au terme de ce premier stage, il ne reste que vingt-sept (27) filles pour la suite. Tout porte à croire que les représentantes sont trouvées pour représenter le pays, valablement. Toujours est-il que pour réussir ce tournoi, il faille un bon encadrement.

A la découverte du staff

A la tête, une dame logiquement ! Kai TOMETY, coach principale et sélectionneuse des « Epervières ». Titulaire d’une Licence B CAF, elle est professeur permanent à l’Institut National de la Jeunesse et des Sports (INJS), également institutrice d’Elite d’entrainement du Football féminin. Kai TOMETY sera entourée de M. Kluppy KOUDOSSOU, entraîneur adjoint, Mlle Kansame KAMMOI-LARE, préparateur physique, Mme Noufo TAMAKA,  kinésithérapeute, Mme Blanche SEWOAVI, intendant,  M. TAGOI,  entraîneur des gardiens et de Mle Rafietou TCHEDRE, officier média. Ce staff mandaté  doit accomplir la mission qui lui est assignée, celle d’apprêter les joueuses pour défendre fièrement les couleurs togolaises.

UFOA B et la poule du Togo

Cette coupe féminine regroupe les pays certes de l’UFOA mais ceux de la zone B au nombre de huit (8): La Côte d’Ivoire (pays hôte), le Burkina Faso, le Bénin,  le Ghana, le Sénégal, le Niger, le Nigeria et le Togo. Ce dernier est logé dans la poule B aux côtés du Nigéria, du Sénégal et du Bénin.

Inquiétudes…

Nombreuses sont ces footballeuses qui n’ont plus la compétition dans les jambes et le Togo n’a fait qu’un mois pour tous les préparatifs. Cela suffira-t-il pour asseoir une équipe féminine type digne de valablement représenter le Togo ? Les moyens techniques et financiers sont-ils  à la hauteur des besoins de l’équipe afin de ne plus assister au scénario de l’équipe togolaise de Maracana qui a voyagé sur Mali en voiture (aller  et retour) pour la coupe de Maracana à Bamako en 2017? À l’issue de ce tournoi, que deviendra cette équipe nationale féminine? Les footballeuses seront-elles laissées à leur sort ? Le Championnat national et les tournois nationaux de football féminin seront-ils relancés pour son développement ? Le présent staff est-il circonstanciel ou exercera-t-il après le tournoi pour garder et renforcer le groupe ? Les filles sauront-elles se valoriser  à travers ce tournoi ?

La chance est un supplément au talent et il serait erroné de compter sur elle pour compétir et vaincre. Si le Togo aspire soulever la coupe de l’UFOA, ce qui n’est pas impossible, les autorités compétentes doivent croire en ces filles en les accompagnant techniquement et financièrement surtout. Le staff a le devoir d’être sérieux et professionnel. Il faudra relancer le championnat féminin de football ainsi que les tournois pour permettre au Togo d’avoir les équipes nationales cadettes, juniors et séniors. Toujours est-il que le public sportif togolais devrait aussi avoir confiance au football féminin et savoir qu’il peut évoluer comme le football masculin. Chance donc serait judicieuse d’être souhaitée aux filles.

 

Commentaire

Commentaires

AUCUN COMMENTAIRE