« 1500 euros » et « 1144 euros » mis en jeux dans un concours d’entrepreneuriat visant les étudiants

0
258

18 étudiants de plus d’une dizaine de pays de l’Afrique de l’Ouest, Centrale et des Grands Lacs sont en compétition à Lomé les 03 et 04 octobre 2022. Il s’agit de la phase finale inter-régionale du concours d’entrepreneuriat étudiant « Mon idée, mon entreprise » initié par l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF).

Après plusieurs semaines de compétition marquées par des phases nationales dans les dix-sept (17) pays des deux Régions (Afrique centrale et Grands Lacs et Afrique de l’Ouest) de l’AUF concernées, 18 étudiants participent à la finale inter-régionale à l’issue de laquelle deux lauréats seront récompensés à hauteur de 1500 euros (pour le premier prix) et 1144 euros (pour le second prix).

Cette compétition, selon les organisateurs, vise à « susciter et encourager l’esprit entrepreneurial des étudiants, d’encourager la réflexion autour de l’entrepreneuriat des étudiants, de faciliter la mise en relation entre des étudiants porteurs d’idées d’entreprise et divers acteurs de l’écosystème entrepreneurial (start-up, incubateurs, entrepreneurs…) et de promouvoir les initiatives entrepreneuriales des étudiants ».

Selon Gnon Baba, directeur du bureau national de l’AUF, l’initiative s’inscrit dans le cadre de la stratégie 2021-2025 de l’Agence universitaire de la francophonie dans laquelle est prévue une place de choix à la jeunesse, à l’entrepreneuriat et à l’employabilité.

A travers ce concours, l’AUF veut contribuer à la maturation des écosystèmes entrepreneuriaux et à la création d’un environnement inclusif dans lequel les étudiants, les jeunes diplômés et les startups peuvent innover, se développer et stimuler ainsi la croissance économique.

Les étudiants viennent notamment du Togo, de la Guinée, du Cameroun, du Sénégal, du Congo, de la Côte d’Ivoire, du Niger, du Gabon, du Mali, du Bénin, du Burkina-Faso, du Tchad, du Burundi, et de la Centrafrique.