6 choses essentielles à retenir du discours de Faure Gnassingbé

0
466

Le Chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé, s’est adressé à Nation ce mercredi 27 avril à l’occasion de la célébration du 62ème anniversaire de l’accession du pays à sa souveraineté nationale.  Voici l’essentiel à retenir de son discours.

La crise sanitaire, la conjoncture internationale, le terrorisme, la décentralisation, le social, la digitalisation sont, entre autres, les sujets abordés par le numéro 1 de la République dans son discours lu devant les caméras de la Télévision national (TVT).

Coronavirus

Faure Gnassingbé a salué et remercié tous les acteurs qui se sont impliqués dans la lutte pour contenir la pandémie en particulier le personnel de santé sur toute l’étendue du territoire, les membres du comité de riposte, le Conseil scientifique, les médias et les acteurs de la société civile. « Je suis convaincu que les nombreuses appréciations positives que nous avons reçues pour la gestion de la pandémie sont aussi dues aux mesures innovantes que nous avons prises et aux valeurs de concertation, de discipline et de solidarité auxquelles nous sommes toujours attachées. Nous devons désormais rester attentifs et apprendre à vivre avec le virus en poursuivant la campagne de vaccination et en respectant les mesures barrières », a rappelé le Chef de l’Etat.

Terrorisme

Le Chef de l’Etat a évoqué la situation qui prévaut au plan régional et sous régional marquée par le terrorisme et l’extrémisme violent qui mettent à rude épreuve la quiétude des populations et la stabilité des Etats. Il analyse qu’une prise de conscience collective quant aux causes et conséquences de ces fléaux est nécessaire pour y trouver des solutions durables. Sur cette question, le Président de la République a rappelé l’attaque terroriste de Sanloaga, en novembre dernier, dans la préfecture de Kpendjal, repoussée par les forces de défense et de sécurité. Ceci, dit-il, a confirmé la nécessité de poursuivre les efforts pour éradiquer ces menaces. « Je salue donc l’action déterminante de nos armées qui défendent nuit et jour l’intégrité de notre territoire et assurent la sécurité des personnes et des biens. Je m’incline devant la mémoire de nos braves soldats qui ont perdu la vie dans l’exercice de leurs missions notamment au Mali. Aujourd’hui je voudrais redire notre compassion et notre solidarité à leurs familles et à leurs frères dame », a-t-il lancé.

Economie

Malgré la conjoncture difficile, le Togo affiche un taux de croissance économique de 5, 3% pour l’année 2021. Cette performance encourageante, souligne le Chef de l’Etat, confirme que le pays doit continuer de s’appuyer sur les forces de l’économie mais aussi sur des mesures sociales innovantes et inclusives. « La transformation structurelle de notre agriculture reste un pilier essentiel de notre politique de développement, elle sera poursuivie par la création à la fin de l’année d’une Agence de transformation agricole et par la restructuration et l’accroissement des capacités d’intervention du MIFA. Une attention particulière est accordée à la mécanisation et à l’irrigation pour augmenter la productivité et les rendements agricoles. Ainsi, au regard des tensions dans les circuits d’approvisionnement mondial, le gouvernement a d’ores et déjà pris toutes les mesures pour rassurer la disponibilité et l’accès des producteurs aux engrais à des prix subventionnés », a indiqué le Faure Gnassingbé.

Outre cela, poursuit le Chef de l’Etat, dans le but d’une meilleure implication du secteur privé dans la réalisation des ambitions du pays, le cadre réglementaire de la commande publique a été récemment revu pour assurer la sérénité, la transparence et la réduction des coût et favoriser l’investissement privé dans les secteurs porteurs de croissance. Par ailleurs, insiste-t-il, le dynamisme de la jeunesse togolaise doit être encouragée et soutenue afin de lui permettre de prendre toute sa part dans le marché public.

Digitalisation

Le Chef de l’Etat s’engage fermement à faire du Togo un pays résilient et à poursuivre les progrès enregistrés par le pays. Dans cette optique, les différentes initiatives de protection sociale et de modernisation seront amplifiées. « Nous continuerons de nous appuyer sur une gouvernance innovante et dynamique soutenue par les innovations technologiques », a-t-il indiqué.  Pour assurer les besoins, social, financier et numérique de tous les citoyens, le Togo a adopté une stratégie dénommée stratégie ‘’Togo digital 2025’’ reposant sur trois axes réalisant une transformation digitale pérenne. Elle, souligne Faure Gnassingbé, permettra notamment de faciliter l’interaction de l’administration publique avec les citoyens par la numérisation progressive des procédures et des formalités. De même le ciblage des services dédiés aux populations en situation de vulnérabilité sera constamment amélioré pour faciliter les interventions sociales de l’Etat. Ainsi, l’identification biométrique de toutes les personnes résidant au Togo permettra de mettre en place un registre social unique.

Social

Dans le domaine de la santé, l’assurance maladie universelle et l’accélération de la construction des infrastructures de santé vont consolider les acquis. En matière d’éducation, l’ambition du pays repose sur des mesures qui tiennent compte des forces et des faiblesses du système éducatif pour identifier des solutions globales et durables. Le Chef de l’Etat a demandé aux ministres en charge du secteur de maintenir les discussions avec les partenaires sociaux pour relever les défis qui subsistent.  Il a, par ailleurs, salué les accords intervenus récemment qui s’inscrivent dans la dynamique de concertation. « Dans cet esprit, les attitudes de défiances à l’autorité, de non-respect des textes et de trouble à l’ordre public sont à proscrire. Le gouvernement y veillera avec fermeté. J’invite donc tous les acteurs sociaux à utiliser les voies légales, à privilégier le dialogue et à éviter la violence », a-t-il exhorté.

Poursuite de la décentralisation

Le processus de la décentralisation sera complété avec l’organisation des élections régionales dès l’année prochaine. Ainsi, l’Agence nationale de formation des collectivités territoriales en voie d’opérationnalisation va contribuer à mieux outiller les acteurs locaux pour rehausser leurs performances dans la gestion des collectivités territoriales.

Pour finir, Faure Gnassingbé a invité au renouvellement de l’attachement aux valeurs qui fondent le vivre ensemble. « Notre Nation reste et restera une et indivisible et chacun d’entre nous a l’impérieux devoir d’en préserver l’harmonie en faisant preuve de plus de discipline, de respect mutuel, de civisme, de patriotisme et de solidarité. Notre responsabilité est de faire de notre Patrie une Nation unie et forte telle que les héros de l’indépendance l’ont rêvé. Que Dieu bénisse le Togo ! », a-t-il conclu