A Tokpli, SCANTOGO n’ignore pas la communauté

0
322

Construction de bâtiments scolaires,  de forages, des bourses d’études offertes chaque année aux meilleurs bacheliers, fournitures scolaires pour les premiers  de l’école primaire au collège, appui au secteur agricole,  et actuellement un projet  d’électrification en cours  d’un coût financier de 329 millions de F Cfa…, la liste des réalisations de SCAN Togo dans le canton de Tokpli (80 Km de Lomé), localité d’implantation de la filiale du groupe Heidelberg-Cément est longue.  Vendredi 9 août, une équipe de Focus Infos a effectué une visite dans le canton à la rencontre des populations et des responsables de SCAN Togo. Reportage.

C’est sous un chaud soleil que notre équipe de reporters est arrivée dans le canton de Tokpli précisément à Sika-Kondji sur les installations de la société productrice de Clinker à 11 km  de Tabligbo. Première étape, le siège de la fondation Heidelberg-Cément, centre d’entrepreneuriat. Sur place, se déroulent des ateliers de formation auxquels  prennent  part des jeunes, femmes ou hommes de la localité. Ce jour, les apprenants suivaient une formation en apiculture. En face du  siège de la fondation se trouve,  le centre ‘pépinière de ScanTogo’. Selon les responsables, le site sert à multiplier des plantes ligneuses et vivaces  pour la promotion de la biodiversité en carrière et l’agroforesterie. « SCAN Togo  ne veut pas laisser les  terres  d’extraction du calcaire après exploitation, c’est pourquoi nous  les refermons à l’aide du sable et plantons ces plantes après », a confié le directeur de la fondation. « C’est ce qui  différencie  SCAN-Togo  des autres sociétés », affirme de son côté le président du  comité de développement de Tokpli, Sika Kossi. A quelques mètres des deux  centres se trouve le site  d’exploitation de SCAN. Tout accès  est subordonné par une  fouille et un test alcoolémie. Pour le chef sécurité, cette mesure permet de  vérifier  chez tous  les employés du dernier au rang protocolaire au premier chef, le taux d’alcool dans le sang afin d’éviter tout accident, car dit-il, « au-delà de toutes les garanties, chaque personne est le garant de sa propre sécurité ». Le site industriel  clôturé respecte les normes environnementales nous a confiés les responsables, assurant  qu’en amont, des  études d’impacts ont été menées sous la  direction de l’ANGE (Agence nationale de gestion  de l’environnement). Notre visite  nous a permis  de se rendre également sur la carrière d’exploitation.Dans cette zone, toutes fréquentations humaines  sont interdites.  SCAN Togo, comme  toute entreprise, au-delà de faire des bénéfices veut  contribuer au développement de  son environnement. Et c’est çà la responsabilité sociale.  En la matière la filiale de Heidelberg-Cément est un exemple.

«Par nos différentes réalisations, nous voulons  prendre part au développement et au bien-être des populations de Tokpli », explique Gomado Kouami, Chef Service Responsabilité sociétale de l’entreprise Heidelberg-Cément. L’arrivée de l’actuel Directeur général de SCAN-Togo, Eric Goulignac a été aussi favorisé les actions. Ce dernier  animé d’un esprit d’humanisme a  décidé outre de créer un cadre d’échanges avec les comités de développement, de mener des actions en direction des populations locales.

Toutefois, quelques rivalités surviennent toujours surtout sur le volet de l’embauche des fils  et filles du milieu par SCAN Togo. « Il y a des rivalités qui naissent parfois entre SCAN-Togo et nous les villageois. Beaucoup de choses ont été certes faites mais  nous ne sommes pas satisfaits au niveau de l’embauche de nos enfants ». « Les filles et fils du milieu ne sont  embauchés et cela frustre la population » a commenté M.  SIKA.  Si pour la société, ce fait pourrait s’expliquer par le niveau de compétence exigée, il est  aussi dû au fait que SCAN Togo ne pourra pas prendre la place des autorités compétentes du pays, qui déploient d’autres mécanismes pour lutter contre le chômage des jeunes. Et s’alignant sur cette politique du gouvernement togolais, SCAN Togo à travers sa fondation veut promouvoir l’entrepreneuriat et c’est de bonne guerre. Pour l’avenir, les responsables entendent élaborer un plan de  développement quinquennal pour une durabilité des actions.

Basée  dans le Yoto, SCANTOGO produit du clinker de haute qualité, avec une capacité annuelle de 1,5 millions de tonnes. Sa production est destinée à alimenter les usines du Togo, du Benin, du Ghana et du Burkina Faso appartenant au groupe Heidelberg Cement.

Commentaire

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

trois × 1 =