André Johnson : “les opinions divergentes, les désaccords et les débats contradictoires ne devront pas nous faire perdre de vue l’importance de cheminer ensemble”

0
292

La sixième législature de la IVE République a fait sa session inaugurale ce mardi 8 janvier à son siège à Lomé. A l’appel des noms, 90 député ont répondu présent.

Dans son mot d’ouverture, en tant que doyen d’âge, le ministre André Johnson, a jeté les bases d’une nouvelle réalité politique pour le Togo, ce « bien commun » qui a traversé une période trouble marquée par des manifestations politiques et des tentatives de déstabilisation des institutions.

En effet, souligne André Johnson, élu UFC (Opposition, Union des forces du Changements) dans les Lacs-Bas-Mono, « la République s’incarne dans les hommes investis par le suffrage populaire », qui s’organise « dans l’antre de la démocratie qui est notre Assemblée nationale ».

« Notre session s’ouvre alors que des cœurs sont meurtris suite aux épisodes regrettables et douloureux que notre paus a connu ces derniers temps, nous assurons les familles de toutes les victimes quelles qu’elles soient, de notre proximité compatissante et fraternelle », a lancé M. Johnson.

Le ministre André Johnson a poursuivi en saluant « la détermination », « l’ardeur » et le « dévouement » des braves populations Togolaises qui à travers les élections législatives du 20 décembre ont « contribué à élire les 91 nouveaux députés que nous sommes ».

De ce fait, il a rappelé à ses collègues que les « défis » sont « énormes » pour faire avancer le pays sur la voie du développement et de la construction de la destinée commune.

« Il s’agit d’aller rapidement aux réformes constitutionnelles et institutionnelles afin de consolider la paix dans notre pays. J’ai foi en notre capacité à transcender nos divergences pour faire évoluer le cadre institutionnel et politique, une profonde aspiration du peuple Togolais », a indiqué le doyen d’âge.
« Nous avons l’impérieux devoir de voter des lois justes et équitables qui renforcent le développement socio-économique dans l’intérêt général. C’est dire, nous devons traduire les craintes, les espoirs et les aspirations, de nos concitoyens », a joute-t-il

A ce titre, il a appelé à un « sursaut national » pour que cette « sixième législature marque à jamais l’histoire de notre nation »

« L’amour de la patrie et les valeurs nationales doivent guider nos échanges. Il y a pour nous nécessité de transcender l’esprit partisan pour nous inscrire résolument dans une dynamique républicaine ».
Enfin précise-t-il, « les opinions divergentes, les désaccords et les débats contradictoires ne devront pas nous faire perdre de vue l’importance de cheminer ensemble en usant du dialogue et de la bienveillance pour trouver le nécessaire équilibre qui garantisse la paix et la stabilité tout en préservant les libertés individuelles ».

A la suite de la cérémonie d’ouverture, le doyen d’âge a mis en place une commission de 13 membres pour plancher sur la révision du règlement intérieur. La prochaine séance est prévue pour le lundi prochain.

Commentaire

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

un + cinq =