ANONYMAT : une exposition qui marque le retour de Samuel Olou

0
378
Anonymat de Samuel Komlan Olou
Anonymat de Samuel Komlan Olou

Du 15 novembre au 15 décembre 2019, l’Institut Français du Togo accueille une exposition dénommée ‘‘ANONYMAT’’. Celle-ci rassemble des œuvres de Samuel Komlan Olou , artiste plasticien d’origine togolaise. À travers cette expo, l’artiste veut marquer son retour sur la terre de ces aïeux, alors qu’il vit depuis une douzaine d’années en Norvège. Olou is back ! Mais avant de découvrir ses créations, allons à la découverte du créateur.

Samuel Komlan Olou est né en 1970 à Kelekpe, un petit village situé dans la préfecture d’Ogou (Atakpamé). Déjà tout petit, il développa un certain talent pour le dessin. Talent qui lui permit, après ses études secondaires passées à Lomé, de s’inscrire dans une école d’art. De là, le Ghana lui ouvrit donc ses portes, précisément le collège d’art et de design Ghanatta à Accra. Là-bas, il découvrit la sculpture.

Komlan est un artiste et un éducateur formé avec plus de 15 ans d’expérience. En effet, il est titulaire d’un certificat du collège artistique artisanal du Togo (1992) ; d’un diplôme du Ghanatta College of Art and Design (1995) ; d’une maîtrise au College of Arts d’Oslo (2007) et le Pratiktisk-pedagogisk utdanning (PPU), un diplôme d’enseignement à l’Université d’Oslo. Son art a été fortement influencé par ce « melting-pot » culturel qui constitue, selon lui, « une richesse et une source d’inspiration inestimable ».

Samuel Komlan Olou
Samuel Komlan Olou

« Ma pratique artistique s’inspire de mes expériences personnelles et de mes interactions quotidiennes dans des sociétés physiques et virtuelles. Ainsi, je veux  raconter des histoires non filtrées de notre époque. J’étudie la relation entre l’art et la société, les valeurs humaines et l’art qui influe sur la dignité humaine » dit-il. D’Alger, Venise, Saba, Changshung, en passant par New York, l’art d’Olou l’a amené à voyager à travers les plus grandes villes du monde.

Pour en arriver là, retournons en 1999. Samuel Olou étudiait le design graphique tout en poursuivant une carrière artistique. Alors, dans la même année, il fut invité à organiser une exposition conjointe avec Feliciti Kojo à l’Institut Goethe au Togo. L’expo s’avéra être un grand succès. D’où l’Ambassade de France entendit donc parler de lui et l’invita à organiser une autre exposition.

Celle-ci fut à l’origine de ‘‘Art in Action’’, une organisation dont l’objectif était de créer des liens transnationaux entre artistes et de ramener l’art dans la société. Quant à la Norvège, l’histoire débuta en 2004. Komlan rencontra les artistes norvégiens Ole Lislerud et Mariann Heyerdahl. Tous deux l’encouragèrent alors à s’inscrire à l’école publique supérieure des arts et métiers à Oslo. Il postula, fut admis et c’est là qu’il termina sa thèse de maîtrise.

Clément Gado

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

11 − 3 =