« Bébé Green » et « Douménou », deux marques pour la promotion de la consommation locale

0
418
Des purées de fruits et compotes de légumes en pots

Attachée à ses origines, Andréa Pouguinimpo Bombome est un défenseur de la consommation locale. Pour traduire cet engagement, elle s’est donnée pour objectif de valoriser les produits  du terroir à travers l’entrepreneuriat et  l’organisation d’évènements. C’est ainsi qu’elle a initié le projet « Miabe Kiako », c’est-à-dire « notre marché local » en langues mina et kabyè, qui se veut un évènement ou un marché axé sur la promotion, la transformation, la production et la consommation des produits et services locaux. Organisé pour la deuxième fois en août dernier,  « Miabe kiako » a primé  deux produits, « Bébé Green » et « Douménou » que Focus Infos vous fait découvrir.

« Bébé green », une structure alimentaire pour enfant 

« Bébé Green », l’un des  produits à avoir été  récompensés lors de la deuxième édition de « Miabe Kiako », est une marque  de la start-up de Laetitia Atsu Santana, nutritionniste de formation.

Elle est spécialisée dans la production  de purées de légumes et de compotes de fruits 100% naturels made in Togo pour aider les enfants à diversifier leur alimentation. « Ces pots que nous proposons sont uniquement composés de fruits et légumes lavés, coupés en petits morceaux et que nous passons au mixeur. Ensuite, ils sont mis dans des pots préalablement stérilisés », confie Laetitia Atsu.

Ces purées de légumes et compotes de fruits sont essentiellement destinées aux enfants à partir de 6 mois. En effet, pour la startup, lors de la diversification alimentaire qui est une étape nécessaire dans la transition du lait maternel aux aliments,   la bouillie est davantage  privilégiée. « Et justement à ce stade, la langue joue un rôle de reconnaissance car dit-on souvent, tout ce qui est introduit à ce moment crucial est reconnu plus tard par l’enfant. C’est là qu’interviennent les pots « Bébé green ». Dès l’âge de 6 mois déjà, l’enfant se familiarise avec les fruits et légumes de chez nous et plus tard, n’a aucune difficulté à les consommer », explique Mme Santana.

« Ces légumes et fruits riches en plusieurs vitamines sont bénéfiques pour la croissance, et par ricochet, constituent des compléments possibles dès le bas âge. Ces pots de compotes facilitent aussi la digestionaux  enfants, la digestion », ajoute-t-elle.

La particularité de ces purées et compotes est que les fruits et légumes utilisés viennent d’une agriculture suivie et contrôlée pour avoir des produits frais et sains. « Les petits pots sont sans conservateurs, arômes, additifs, colorants, et sans sucre. Tout est au naturel », dit la directrice de « Bébé green ».

L’autre particularité du produit est que le packaging choisi est recyclable.

Cette aventure a commencé par une mésaventure que Laetitia Santana  a vécue. En effet, c’est suite à une commande en Europe de petits pots pour l’alimentation de son enfant arrivés  trop tard que fâchée, elle s’est dit : « pourquoi ne pas prendre les légumes et fruits qu’on a au Togo, les transformer en purées et en compotes pour donner à mon enfant ? C’est ainsi que j’ai commencé à faire des compositions et à ce jour, 12 recettes sont à la disposition des clients », confie-t-elle fièrement.

« Douménou », une entreprise artisanale de cosmétique

C’est la deuxième lauréate primée lors de l’évènement « Miabé Kiako ». Mot qui signifie en éwé produit local, « Douménou », est une entreprise  qui propose  des produits cosmétiques naturels réalisés de façon artisanale Selon leur   promotrice  Assiba Monssi, épouse Pichonneau, les  produits cosmétiques  « Douménou », sont essentiellement composés de savons, de gommages, des huiles réparatrices pour la peau et pour le massage. Ils  sont préparés à base d’ingrédients aux vertus naturelles thérapeutiques et  issus du terroir togolais et africain.

« Nous avons par exemple du savon fait à base de charbon de végétal activé qui,  grâce à ses propriétés est un savon détox, purifiant qui aide à éliminer les odeurs corporelles, des huiles et savons à base de karité et de cacao dont nous connaissons tous les vertus, des savons et crèmes pour la peau à base du fruit de papaye et du légume de carotte… », révèle Assiba Monssi

Des savons de la marque Doumenou

Le processus artisanal de préparation de savons  n’est pas nouveau en soi.  Depuis la nuit des temps, nos grands-parents fabriquaient des savons appelés  « akoto, ékpévi-di… », mais ceci à chaud, c’est-à-dire comme une pâte sur le feu. Pour se différencier de cette préparation, la jeune startup a décidé de le faire à froid. « La préparation artisanale à froid des savons  consiste à fondre les beurres de karité ou de cacao en huile. Une fois refroidies, on les mélange avec de la soude, ce qui donne du savon saponifié à froid », explique Assiba Monssi.

Celle-ci  déclare  allier l’exigence de proposer des produits sains à la volonté de préserver la nature.  « Nos produits ne sont pas éclaircissants mais destinés à la peau africaine qui a besoin d’être nourrie, hydratée. Il faut savoir qu’à force d’utiliser les produits qui ne conviennent pas à nos peaux, on finit par avoir beaucoup de problèmes, c’est là qu’interviennent nos produits cosmétiques naturels, hydratants et réparateurs », confie la directrice de « Doumenou ».

Des entreprises tournées vers le social et la protection de l’environnement

L’une des particularités de ces deux entreprises  est qu’elles sont résolument engagées dans le social. En effet,  Laetitia Santana  à travers sa société «Bébé green », organise régulièrement des rencontres d’échanges conduites par des nutritionnistes et des pédiatres. Ces professionnels donnent des conseils aux mères quant à l’alimentation de leurs enfants.

Quant à  Assiba Monssi,  elle  utilise les réseaux sociaux pur donner des conseils sur les soins de peau. «Pour élargir ces moments d’échanges, un Spa qui sera un lieu de rencontre entre hommes et femmes pour discuter sur les questions de la peau est en construction », assure-t-elle. Elles sont aussi des défenseures  de l’environnement. Aussi, ont-t-elles opté  pour des packagings biodégradables et recyclables, critère ayant motivé   leur sélection à  «Miabé Kiako ».

« Nos pots sont en verres et recyclables. Et pour encourager les clients dans le cadre de cet engagement, nous proposons de leur racheter le pot vide à 100 FCFA», indique la directrice de « Bébé Green ». «Douménou  propose pour sa part   des emballages en carton qui sont biodégradables. « La plupart de nos produits ne comportent que de petites étiquettes en carton sur lesquelles nous inscrivons les informations concernant la composition et le mode d’utilisation du produit », déclare la spécialiste en cosmétiques.

Promouvoir la consommation bio et locale

Encourager la consommation des produits du terroir, naturels, bio et sans additifs, c’est l’objectif des deux startups. Pour l’atteindre, elles projettent avoir leurs propres cultures de fruits et  légumes,  sans engrais ni produits chimiques. L’autre projet, c’est d’élargir leur marché à l’intérieur du pays. Pour y arriver il leur faut résoudre une difficulté de taille : s’approvisionner régulièrement  et en grande quantité en  produits vraiment naturels et bio.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

1 × 1 =