Budget des communes : l’Etat s’assure de la cohérence entre les prévisions et les besoins réels des citoyens

0
291

L’étude des projets de budget primitif exercice 2023 des communes du Togo a démarré ce 17 janvier 2023. Réunie à Tsévié pour une durée d’une semaine, la commission interministérielle chargé de cet exercice analyse les budgets des 117 communes du pays.

La commission est composée des haut-cadres du ministère de l’économie et des finances, ceux du ministère de l’administration territoriale et du ministère délégué chargé du développement des territoires. « Lorsqu’une dépense obligatoire n’est pas prévue au budget d’une collectivité territoriale où lorsque cette dépense est prévue en moins, la loi donne cette possibilité à l’autorité de tutelle de régler la situation. De la même façon, lorsque le budget n’est pas voté en équilibre après ces ajustements, l’autorité demande aux conseils de revoter à nouveau le budget pour que cela soit équilibré. », a expliqué Essossinam Pali, président de la commission des budgets.

L’élaboration d’un budget communal est un exercice de prévision de l’ensemble des ressources et des charges des collectivités territoriales. Au Togo, c’est la loi relative à la décentralisation et aux libertés locales du 13 mars 2017 et ses textes rectificatifs qui régissent cet exercice. C’est pour veiller au respect des principes budgétaires et la cohérence entre prévision et besoins réels des citoyens qu’une commission interministérielle est mise en place.

Les communes doivent présenter des budgets primitifs, réalistes et conformes aux orientations du gouvernement. « Le ministre d’Etat, ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires met particulièrement l’accent sur l’élaboration de cet outil technique de développement des collectivités territoriales. Respecter l’exécution de ce document technique est un impératif », informe-t-on.