Charles GAFAN prend la tête du Cluster Maritime d’Afrique Francophone

0
1755

Charles Gafan, le Président directeur général du Groupe Bolloré a été élu président du conseil d’administration du Cluster Maritime d’Afrique Francophone (CMAF) à l’issue de sa première assemblée générale constitutive , tenue le 20 mars dernier à Lomé. Elu pour 3 ans, le « discret et très professionnel » dirigeant aura la lourde tâche de faire de cette organisation, un nouvel instrument de promotion de l’économie bleue.

La date du 20 mars retenue pour lancer le CMAF n’est pas fortuit. Elle marque dans l’espace francophone la Journée internationale de la Francophonie. De fait, les acteurs ayant un lien ou non avec le secteur maritime et se trouvant dans les pays membres de francophonie dépendant des bureaux d’Afrique de l’Ouest et du Centre de l’institution, se sont donnés rendez-vous dans les locaux du BRAO-OIF (Bureau Régional de l’Afrique de l’Ouest de l’organisation Internationale de la Francophonie) pour donner naissance à ce cadre d’échanges et de bonnes pratiques en matière d’économie bleue. Mais pas seulement. Le CMAF, bâti sur le modèle du Cluster Maritime Français ( CMF) se veut par ailleurs un outil de discussion sur l’avenir de l’économie bleue, qui promeut l’emploi et le développement durable.
Il va réunir les professionnels du secteur maritime provenant des pays tels que le Togo, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Mali, le Cameroun, le Gabon, le Burundi, le Cap Vert, la Centrafrique, le Congo, la République Démocratique du Congo, la Guinée-Bissau, la Guinée équatoriale, la Mauritanie, le Niger, le Rwanda, Sao Tomé-et-Principe et le Tchad.
Plusieurs personnalités étaient présentes pour porter sur les fonts baptismaux ce cluster, notamment Marc Vizir ambassadeur de la France au Togo, Éric ADJA directeur BRAO-OIF ou encore Stanislas BABA , président du Haut Conseil à la Mer .
Outre l’adoption des statuts , un conseil d’administration présidé par Charles Gafan a été mis en place. Il comprend le Burkinabé Hervé Zongo (CMA-CGM Bénin, Togo, Niger), le Béninois Ernest Tindo (Organisation panafricaine de la jeunesse pour l’économie bleu), le Franco-Ivoirien Damien Guessennd (Athéna Shipping), le Sénégalais AbabacarNgom (Piriou Sénégal), le Togolais Stanislas Baba ( Président du haut conseil pour la Mer au Togo), le Camerounais Dandouma (Fourelagadec, le Gabonais SayideAbeloko( Ex-directeur général des ports du Gabon) ainsi que la Franco-Malienne MaimounaTambadou-Diallo (Bureau Régional pour l’Afrique de l’Ouest Francophone de l’OIF)
Pour Marc Vizy, la Francophonie n’a plus uniquement une vocation culturelle. Elle doit aussi œuvrer en faveur des activités économiques surtout celles de « l’économie bleue ».
Quant à Charles Gafan, il s’est dit honoré de la confiance qui a été placée en lui , engageant les membres du Cluster à relever le défi de développement d’un vaste réseau de promotion de l’économie bleue, de même que celui de la promotion de l’excellence ou encore celui de la disponibilité des données pertinentes de l’économie marine, qui faciliterait les prises de décision. Il a annoncé la tenue d’un forum à Lomé , dans les prochains mois, qui rassemblera les principaux acteurs des pays francophones du contient