Commune Vo 2 : l’excellence académique célébrée

0
170

Les anciens élèves du Lycée Saint Augustin de Togoville se souviennent de leur mère nourricière. Reconnaissants envers la ville et surtout son école qui a formé beaucoup de cadres et élites togolais, ils se sont mobilisés pour primer les meilleurs élèves aux différents examens dans cette localité.

La remise des récompenses a été faite le 14 octobre dernier au cours d’une cérémonie ayant regroupé, entre autres, élèves, enseignants, parents d’élèves, cadres du milieu et chefs canton au sein de la mairie Vo 2. Le 1er au CEPD (EPP Badougbé groupe A), Folly Ekoué Enok, avec 135, 75 points sur 140, a reçu une somme de 30 000 FCFA.  Les deux ex-æquo ont reçu chacun une somme de 25 000 FCFA. Le meilleur au BEPC (CEG Ekpui), Akakpo Yao Prince a eu une moyenne de 18, 93 sur 20 et a reçu une enveloppe de 40 000 FCFA. Les deux mieux notés après lui, ont reçu chacun, 30 000 FCFA. Les deux premiers aux BAC A et D, avec 13, 72 et 16, 06 de moyenne, ont reçu respectivement chacun une enveloppe de 60 000 FCFA.

Selon le professeur, Komla Messan Nubukpo, Doyen honoraire de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines et représentant des donateurs, à travers ces reconnaissances, les anciens élèves du CEG Togoville veulent promouvoir l’excellence, à travers le Centre International d’Etudes et de Formation en Agriculture et Agroalimentaire basé au Canada. « Le centre dont je fais partie a décidé de mettre des ressources ensemble et de les distribuer aux meilleurs éléments qui se sont illustrés lors des derniers examens. Nous voulons les encourager à l’effort, qu’ils apprennent à se pousser vers le haut. Il faut qu’ils sachent que s’il y a une tête, on peut la bousculer, on peut se rapprocher d’elle et même aller plus loin qu’elle », a-t-il conseillé.

L’initiative est très appréciée par les parents et les autorités locales. « Nous sommes contents en voyant les élèves en joie surtout avec les moyennes qu’ils ont eues. Cela me pousse à penser à une journée d’excellence dans la commune », a affirmé Messan Kokou Gnavo, maire de la Commune Vo2.

L’appréciation est la même chez les enseignants. « C’est un geste qui nous va droit au cœur. Cela nous encourage beaucoup et prouve que nous n’avons pas travaillé inutilement. Ce prix sera gravé à jamais dans leur mémoire et les petits frères et petites sœurs profiteront aussi de cette occasion pour bien faire, viser aussi l’excellence pour pouvoir être à leur place prochainement », a commenté Yaovi Vlavo, représentant du proviseur du Lycée de Togoville.

A noter que presque tous les élèves primés viennent des villages périphériques et étudient dans des conditions plus difficiles que leurs camarades du centre-ville qui ont plus d’atouts en matière d’accès aux infrastructures scolaires, à l’électricité, à l’eau.