COVID 19 : Face à l’augmentation des cas, le Gouvernement opte pour la fermeté, Lomé échappe pour le moment au couvre-feu.

0
1318

Les chiffres de contamination à la COVID-19 affolent les statistiques. Depuis quelques semaines, les cas connaissent une réelle augmentation pour s’établir au 23 mars à 9145 cas pour 105 décès. A lui seul, le Grand Lomé abrite 70% des cas recensés et quasiment la même proportion des nouveaux enregistrés depuis le 1er janvier. De fait, le Gouvernement opte pour la fermeté et l’application effective de sanctions aux contrevenants.

Interdiction de rassemblement de masse, notamment les cérémonies funéraires, les mariages, les évènements culturels, les campagnes publicitaires, les concerts et les réceptions… Regroupements prohibés dans les endroits comme la place Bonké, le Carrefour Limousine à Avédji, les agences Lonato, le local du réseau Tiens Casablanca…

Accès interdit à la plage, renforcement de la  surveillance dans les lieux de culte et dans les bars,  renforcement du contrôle aux points de passage à la frontière.. Contrôle renforcé à l’entrée des marchés ou encore accès limité à 15 personnes pour les enterrements….Voilà quelques-unes des mesures que le Gouvernement a prises  sur recommandations du Conseil Scientifique.

Elles font suite à la flambée inquiétante des cas de contamination à la COVID-19 que connaît notre pays depuis quelques semaines, due en partie au relâchement coupable des populations dans l’application des mesures barrières. Le strict respect de celles-ci avait longtemps relativement épargné au Togo une explosion de contaminations et lui a valu d’être cité en exemple.

Dans ce contexte,  pour éviter que la situation ne devienne incontrôlable et que la capacité d’accueil des patients soit saturée, les autorités  ont décidé de prendre  cette série de mesures dont le niveau de fermeté devrait augmenter. Si certaines parmi elles existaient déjà, la nouveauté est la volonté des autorités d’instaurer des  sanctions supplémentaires. Ainsi par exemple, ceux qui s’aventureraient à la plage s’exposeront à la rigueur de la loi. De même, les lieux de culte et les  bars  seront immédiatement fermés en cas de non-respect des mesures édictées etc.

Le Gouvernement indique poursuivre les consultations et analyses afin d’envisager un couvre-feu dans les jours à venir selon l’évolution qui sera constatée. Tout en exhortant les Togolais au respect scrupuleux des mesures édictées, il leur lance  un appel à  se faire vacciner, afin d’atteindre rapidement le seuil nécessaire à l’acquisition d’une immunité collective.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

treize − cinq =