CPP : l’heure de l’évaluation et des ajustements sur les nouvelles priorités du pays

0
611

La Banque Mondiale a entamé lundi 18 mars 2019, à Lomé, des consultations avec les membres du gouvernement et le secteur privé pour évaluer à mi-parcours son Cadre de Partenariat Pays (CPP) 2017-2020. Il s’agit d’analyser les réalisations du CPP et d’apporter des ajustements pour renforcer l’alignement avec le Plan National de Développement (PND) du Togo, lancé le 4 mars dernier, par le Chef de l’Etat, Faure Essozimna Gnassingbé.
Elles ont permis à l’institution financière internationale de discuter des réalisations et des propositions d’ajustement nécessaires afin de mieux appuyer le Togo.

La Représentante Résidente de la Banque Mondiale, Mme Hawa Cissé Wague a déclaré que beaucoup de progrès ont été faits au cours de ces deux dernières années, notamment dans le cadre macroéconomique, l’amélioration du climat des affaires, l’inclusion sociale, etc. Selon elle, le CPP est aligné au PND et la Banque Mondiale va faire des ajustements nécessaire pour renforcer cet alignement particulièrement en étendant la période du CPP jusqu’à 2022 et surtout en tenant compte des priorités définies dans le PND.

« Nous avons fait deux appuis budgétaires au cours de ces deux années et nous avons constaté une amélioration des appuis budgétaires, une amélioration au niveau de la dette et de la gestion de la dette en général. Nous avons vu aussi une amélioration de l’environnement des affaires, des résultats de Doing Business, nous avons fait des appuis techniques à ce niveau. Nous avons fait également beaucoup d’appuis dans le secteur de l’énergie, de Télécommunication. Nous avons enregistré aussi des résultats au niveau de l’inclusion financière et du capital humain, notamment la réduction de la pauvreté entre 2015 et 2017. Il y a tout ce qu’on fait dans le secteur de l’éducation et de la santé; le développement urbain est aussi important, etc. Nous pensons que les progrès sont vraiment notables et la politique de référence est passé dans le PND », a relevé Mme Hawa Cissé Wague.

La ministre de la Planification du développement et de la Coopération, Mme Ayawovi Demba Tignokpa, de son côté, a indiqué que le CPP et les interventions financées par la BM restent alignés sur le PND.

Environ la moitié des projets entre dans le cadre des axes 1 et 2 du PND et le reste du portefeuille est relatif à la consolidation du développement social et le renforcement des mécanismes d’inclusion (l’axe 3 du PND). Elle s’est également réjouie des appuis techniques et des supports du groupe de la Banque mondiale par rapport au programme de réforme du gouvernement.

Le portefeuille actuel de la BM au Togo compte environ 17 projets d’un montant total de 220 milliards de FCFA dont 43% constituent des dons.

Ces projets couvrent l’ensemble du territoire et concernent plusieurs secteurs. Il s’agit notamment des secteurs de l’agriculture, de l’éducation, de l’environnement, du développement communautaire et les filets sociaux, de la santé, du secteur privé, de l’emploi des jeunes, des télécommunications, des mines, des énergies, des infrastructures urbaines, de l’économie bleue et de la gouvernance.
Ces consultations se poursuivront avec les parlementaires, la société civile, les universitaires, les communautés bénéficiaires, les médias à Lomé et à Kara.