Culture : mise au point du ministère suite à une lettre controversée

0
870
polémiques
Kossivi Egbétonyo , Ministre Togolais de la Culture, du Tourisme et des Loisirs

La toile togolaise s’est enflammée ce mardi après la publication d’une lettre du ministère de la Culture, du tourisme et des loisirs. La correspondance était adressée aux directeurs régionaux de la culture. Elle conviait ces derniers à organiser les acteurs culturels de leurs ressorts, afin de bénéficier d’actions en leur faveur en ces temps de pandémie de coronavirus. Dans l’optique de faire cesser toutes les polémiques, le ministère de Kossivi Egbetonyo vient éclairer l’opinion quant à l’interprétation de l’initiative.

Depuis le début de la pandémie, les mesures de ripostes initiées par les autorités ont eu des conséquences sur nombreux secteurs dont celui de la culture. Pour l’heure, toutes les pistes sont explorées pour accompagner au mieux les acteurs du secteur. Selon le ministère de la culture, « il est envisagé des mesures tendant à la sauvegarde des emplois et surtout à la préparation de la relance du secteur après la pandémie ».

Pendant ce temps, une enquête a été diligentée pour révéler les effets directs et indirects de la pandémie sur les activités culturelles. Par ailleurs, une étude sur les possibilités de reconversion temporaire des acteurs culturels est également en cours. Il s’agira de déboucher sur un plan de financement d’activités alternatives génératrices de revenus.

La mise au point

L’initiative a engendré une polémique « exagérément amplifiée par certains artistes », estime les services du ministère de la Culture. Mercredi, une mise au point a été faite. D’abord la participation des artistes à l’entreprise en cours est tout à fait volontaire, signale-t-on du côté du ministère. L’initiative a été cependant appréciée par ceux d’entre les artistes conscients de la nécessité d’avoir une activité alternative.

Le secteur de la culture étant l’un des plus touchés par les mesures prises contre la pandémie, le gouvernement, affirme-t-on au ministère, s’inscrit dans le meilleur accompagnement des acteurs du secteur. La reconversion dont parle la correspondance n’est donc pas une invitation aux artistes et acteurs culturels à un abandon de leur métier, insiste le ministère.

Clément Gado

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

14 + deux =