Début des activités pédagogiques à l’INFA de Tové

0
817

Noël Koutéra Bataka ministre l’agriculture, de la production animale et halieutique a présidé lundi à Kpalimé (environ 120 km au nord de Lomé), la cérémonie de lancement des activités pédagogiques de l’Institut National de Formation Agricole (INFA) de Tové pour le compte de l’année académique 2018-2019. Quelques 487 étudiants dont 101 filles de cet Institut ont repris le chemin des salles de cours.

Dans son intervention, le ministre Bataka a rappelé aux étudiants et au corps enseignant que le secteur agricole
est l’un des secteurs prioritaires du gouvernement et dans le Plan National de Développement (PND 2018-2022), axe II est prévu la transformation agro-alimentaire. A cet titre, le secteur exigé de ressources humaines qualifiées.

« L’Infa de Tové étant l’un des centres qui pourvoit pour l’ensemble du pays, des techniciens de terrain, il était important pour nous de venir exhorter aussi bien les étudiants que les enseignants à travailler, à réaliser et à traduire dans les faits, la vision du Chef de l’Etat, en mettant à la disposition du pays, des personnes qualifiées pour la transformation du secteur agricole », a souligné.

« Le PND prône un changement de paradigme, et la traduction de ce changement de paradigme, c’est aussi dans l’ensemble des dispositifs qui existent. Et pour cela, la formation devrait être aussi rénové, afin de permettre au pays de disposer des professionnels qualifiés et avoir des professionnels qualifiés, nécessite qu’ils aient un état d’esprit », a précisé le ministre.

Comme innovation, il a été décidé que tous les apprenants commencent leur formation avec des projets professionnels à améliorer avec les formations qu’ils recevront dans leur parcourt pour sortir qualifiés sur la base des plans d’affaires qui peuvent leur permettre de s’insérer facilement dans la vie professionnelles.

Créé en 1980, l’Infa de Tové est un établissement qui offre deux types de formations: diplômante et continue. Il a pour mission entre autres de former des professionnels agricoles dans le domaine agro-pastorale, de recycler des agents de l’agriculture et des professionnels agricoles, d’apporter un appui pédagogique aux centres et institutions de formation agro-pastorales.