Des journalistes associés à la prévention des conflits et violences

0
205
journalistes
Photo de famille des journalistes à la formation, avec la HAAC et les partenaires à la formation

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet  « renforcement des capacités nationales et communautaires de prévention des conflits et violences et de protection des droits de l’homme  au Togo », une série  de séminaire de formation et de sensibilisation est organisé à l’intention des journalistes des médias privés et publics. Avec pour thème « Médias : prévention des conflits et violences et protection des droits de l’homme et de l’enfant », ce séminaire est une initiative de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) appuyée par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF).

Cette formation des journalistes a débuté ce lundi 13 et ce, jusqu’au 17 octobre avec des journalistes des régions maritime et plateau à Notsè (90 km au nord de Lomé). Elle a débuté par une cérémonie d’ouverture dirigée par le Président de la HAAC, Pitalounani TELOU.

L’objectif de cet atelier est d’amener les médias à contribuer à la prévention des conflits et à la préservation de la paix sociale dans le souci de faire des journalistes des acteurs de paix dans la cité. « Communément appelée le 4è pouvoir, l’importance de la presse au sein de la société n’est plus à démontrer. Informer, former et divertir qui en sont les maîtres mots qui engagent de plus en plus de responsabilités, s’il s’agit de traiter des sujets relatifs à des conflits ou à des violences. Acteurs de premier ordre de la circulation des idées et d’informations, les médias ont une grande responsabilité dans la prévention des violences et des conflits. Des médias libres et professionnels sont le socle et le garant d’un Etat de droit. Il est donc impérieux d’œuvrer à leur renforcement », a souligné Mactar Fall, Représentant résident Adjoint du PNUD au Togo.

Pour ce faire « il sera question au cours de cette formation d’appeler les professionnels de médias au respect scrupuleux des règles déontologiques et éthiques de leur métier », a souligné le président de la HAAC.

A LIRE AUSSI: ANVT : des journalistes formés sur la communication autour du programme

En entendant la tenue d’une formation du même genre dans la partie septentrionale du pays, il faut noter que, au total, 105 participants regroupant les organisations et associations de presse, les organes de presse publics et privés, venus des deux régions prennent part à ce séminaire de formation qui va porter sur 4 communications à savoir : la responsabilité des médias dans la prévention des conflits et des violences et la protection des droits de l’homme ; les instruments nationaux et internationaux de ces préventions ; les instruments nationaux  et internationaux de protection de droits de l’homme et de l’enfant et les moyens leur protection au Togo et la présentation du projet de charte des médias pour la prévention des conflits et violences et protection des droits de l’homme et de l’enfant au Togo.

Présent à ce séminaire, le Représentant du ministère de la Communication, des sports et de l’éducation à la citoyenneté et au civisme, Ambroise KLEVOR, a de son côté salué cette initiative qui, selon lui, permettra aux journalistes togolais de jouer leur partition pour le renforcement de la démocratie, de l’Etat de droit au Togo.

Nana Garba

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

dix-sept − 4 =