Doing Business 2020 : « le Togo, désormais un cas d’école », selon la Banque Mondiale

0
1001
Doing Business
Sandra Johnson, Ministre-Conseillère du Président de la République togolaise, en charge du Climat des Affaires

Le Rapport Doing Business 2020 publié ce jour par la Banque Mondiale classe le Togo comme la première performance économique en Afrique, la troisième au monde. Sur le continent, il est avec le Nigéria, l’économie ayant le plus progressé. De fait, le pays a gagné 40 places par rapport au classement 2019, réalisant d’excellents scores dans des secteurs clés comme la création des entreprises, le raccordement de l’électricité, le transfert de propriété, l’obtention du permis de construire….Il entre ainsi dans le Top 100, occupant   désormais  le 97è rang mondial et le  7è africain. 

Le Togo continue à tenir le pari de l’amélioration du climat des affaires. Les réformes engagées depuis quelques années portent désormais leurs fruits. Le Rapport Doing Business que publie chaque année la Banque Mondiale vient confirmer cette dynamique vertueuse en classant notre pays  97è  sur les 190 économies étudiées. Il réalise ainsi un bond de 40 places par rapport à l’année précédente. Cheville ouvrière de cette performance, la Cellule climat des affaires,  que coordonne la Ministre-Conseillère du Président de la République  en charge du climat des affaires, Sandra Johnson.

Fière

« Je suis très heureuse pour mon pays. Cela démontre une fois encore que les Togolais sont des travailleurs », a déclaré Sandra Johnson devant la presse ce 24 octobre,  suite à  la vidéo conférence animée  depuis Washington et suivie au siège de la Banque Mondiale à Lomé. « C’est un sentiment de satisfaction de réaliser que les efforts du Togo sont reconnus par de prestigieuses institutions internationales » a  ajouté Mme Johnson, relevant que  «  faire quasiment un bond de 100 places en deux ans, c’est exceptionnel ». Elle a indiqué sa détermination à poursuivre l’élan.

La Ministre-Conseillère a particulièrement adressé ses félicitations au Président de la République, « leader de  la Cellule climat des affaires,  qui fait personnellement le  suivi  des réformes mises en œuvre ». Elle s’est réjouie de l’engagement de tous les acteurs sur la question, institutions, secteur privé, médias etc.

« Ce classement constitue pour nous une évaluation. C’est un défi. C’est un autre challenge qui s’annonce. Parce que l’important est que le secteur privé puisse sourire tous les jours comme l’a instruit le chef de l’Etat ; qu’il  puisse dire que le gouvernement  est à son écoute », a conclu Sandra Johnson.

Des réformes clés entre mai 2018 et mai 2019

Cinq réformes  clés dont certains déterminantes, ont établi  les performances du Togo. Notamment la poursuite de l’amélioration des dispositifs pour la création des entreprises, indice dans lequel le pays a gagné 60 places. 75è en 2019, il est classé cette année 15è au niveau mondial, et occupe la première place sur le continent.

« La suppression des droits d’enregistrement et  de timbre,  la réduction des délais depuis début 2019 avec la création en moins de 4h d’une entreprise » sont autant de réformes gagnantes a souligné  Samuel Sanwogou, Directeur du Centre de Formalités des Entreprises (CFE). Qui a relevé aussi la possibilité de payement via mobile money. Le CFE travaille par ailleurs à digitaliser davantage son processus avec des paiements par cartes bancaires.

Le Togo a également progressé dans l’indice transfert de propriété. En queue de peloton avec sa 179è place en 2018, il est classé 56è cette année. Le délai de délivrance du permis de construire réduit à 10 jours et accessible en ligne contre 3 mois auparavant, comme l’accès au crédit pour lequel le pays est passé de 147è à 48è, expliquent par ailleurs l’exceptionnelle progression de l’année 2020.

Doing Business
La présentation du rapport Doing Business 2020 a été suivie à Lomé par divers acteurs des réformes

Pour Hawa Cissé Wagué, Représentante-Résidente de la Banque Mondiale  au Togo, celui-ci est « devenu désormais un cas d’école pour beaucoup de pays africains qui voudraient changer leur parcours ». « Cette performance est le résultat de la mobilisation de l’ensemble du gouvernement autour d’une stratégie bien structurée qui met l’accent sur l’amélioration du climat des affaires » a-t-elle relevé.

Vision-ambition-volonté politique

Pour   Sani Yaya, qui représentait le gouvernement au lancement du  Rapport, « ces excellents résultats  obtenus par notre pays, signifient pour les entreprises et pour le secteur privé un climat d’affaires plus favorable et plus attractif« Nous espérons que le secteur privé saisira donc  toutes les opportunités pour investir davantage  et travaillera avec le gouvernement afin de continuer  à améliorer le climat des affaires,  de sorte à rendre ses  investissements rentables et productifs », a souhaité le Ministre de l’Economie et des Finances.

Doing Business
Sani Yaya (au micro), Ministre de l’Economie et des Finances, entouré de Hawa Cissé Wagué (g) et la Min. Victoire T. Dogbé (d)

Pour lui, le classement 2020  constitue les prémices des résultats de l’engagement de Faure Gnassingbé, qu’il a résumé en 3 mots : vision/ambition/volonté politique. Il a assuré que le pays entend relever les défis à venir et mettre en œuvre l’ensemble des recommandations qui lui ont été adressées, afin de renforcer sa position de « pays où il fait bon vivre » pour les  PME.

Le secteur privé, le premier bénéficiaire

A l’unanimité, le secteur privé a salué les performances du Togo. Le Conseil  National du  Patronat du Togo ( CNP-Togo) a fait part de sa fierté et son président , Laurent Coami Tamégnon, s’est félicité d’ « une bonne nouvelle qui intervient dans le contexte du PND » ainsi que de la « cohésion entre le gouvernement et le secteur privé ».

Même son de cloche chez le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT), Germain Méba , qui s’est réjoui de ce classement, indiquant que « le gouvernement résout au jour le jour, les difficultés auxquelles est confronté le secteur privé ». Il a pris le pari  que notre pays soit encore mieux classé l’année prochaine.

Une mission de Doing Business est attendue au Togo le 31 octobre prochain dans le cadre du lancement  officiel du rapport 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

dix-neuf − 17 =