Du CFA à l’ECO : Sani Yaya lève les équivoques !

0
1463
Sani Yaya
Sani Yaya, Ministre Togolais de l'Economie et des Finances

A quoi s’attendre dans les tous prochains jours quant à l’usage du franc CFA ? La question taraude l’esprit des populations de l’UEMOA, depuis l’annonce officielle du prochain remplacement de cette monnaie par l’ECO. Ce jeudi, en réunion du conseil national du crédit du Togo, Sani Yaya s’est exprimé sur le sujet. Le ministre de l’économie et des finances du Togo a rassuré les populations en ce qui concerne les changements à venir.

Apportant officiellement l’information au conseil national du crédit du Togo (CNC), jeudi lors de sa dernière réunion annuelle, Sani Yaya s’est donc prononcé sur l’Eco, la future monnaie de l’UEMOA. De cette intervention, l’on retient que la décision de remplacer le franc CFA par l’Eco va entrainer d’importants changements.

Toutefois, les décisions prises à Abidjan le 21 décembre dernier « n’affectent en rien l’usage quotidien du Franc CFA par les populations et les entreprises de l’UEMOA », a rassuré le ministre Yaya. Tout en promettant de meilleures discussions plus ouvertes sur le sujet, Sani Yaya a ajouté que les décisions annoncées par le président Alassane Ouattara de la Côte d’Ivoire avaient été prises « en attendant l’adoption de la monnaie unique de la CEDEAO ».

Ceci étant, rappelle le ministre Yaya, les autorités de l’UEMOA ont souhaité « conserver deux piliers clefs de la stabilité monétaire de la zone ». Il faisait donc allusion au maintien du taux de change fixe par rapport à l’euro ; et à la garantie de convertibilité illimitée de la monnaie par la France.

Souveraineté monétaire retrouvée ?

Le 21 décembre 2019, en présence du président Français, Emmanuel Macron en visite à Abidjan, le président a annoncé la décision de l’UEMOA d’adopter l’Eco, en remplacement du CFA. Depuis quelques années, des voix s’élèvent pour demander aux pays de la zone CFA de briser la glace et d’en sortir. L’un des plus grands critiques de cette monnaie, le Togolais, professeur Kako Nubukpo. Ce dernier a qualifié ce changement annoncé de « récupération de la souveraineté monétaire ». L’ex-ministre Togolais de la prospective et ex-directeur au numérique de l’OIF a promis une pédagogie pour mieux faire comprendre les nouveaux enjeux aux populations.

En attendant, pour le ministre Sani Yaya, les populations de l’UEMAO et donc du Togo, ne devraient pas s’inquiéter d’ici-là de l’usage au quotidien du franc CFA !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

douze − 11 =