Edem Kokou Tengue, l’ambassadeur de la réussite et de l’excellence

0
595

Il est l’une des figures du « Young Power » qui caractérise désormais la gouvernance de Faure Gnassingbé , parallèlement au « Women Power » symbolisé par la nomination de Victoire Tomégah-Dogbé à la Primature et celle avant elle de Yawa Tségan au perchoir de l’Assemblée nationale. En effet, Edem Kokou Tengué fait partie de ces quadras à qui le Président de la République a décidé de faire confiance et qui trustent une bonne partie de son gouvernement, y ramenant la moyenne d’âge à environ 40 ans. Pour ce leader à l’esprit brillant, le ministère de l’Economie maritime dont il a la charge est presque taillé sur mesure.

« Je suis très flatté et presque intimidé par cette nomination qui est une grande marque de confiance du Président de la République. Je ferai tout pour en être digne et donner à mon pays toutes les opportunités qu’il m’a offertes », a commenté avec toute l’humilité qui le caractérise, Edem Tengué à l’annonce de sa nomination dans le gouvernement au soir du 1er octobre dernier.

A l’Economie Maritime, il ne sera pas dépaysé. En effet, titulaire d’un diplôme supérieur en Finance de l’Université de Leicester et d’un Master en Administration publique et Développement de l’Université de Birmingham, monsieur Tengué dispose   de près  20 ans d’expérience dans le Conseil, le Transport maritime et le Commerce international. En 2003, il avait rejoint l’armateur danois Maersk Line, d’abord à Copenhague, avant d’être muté en Suède puis au Togo en 2008 comme directeur financier du groupe. En 2016, il  prend la direction de sa filiale.

Il dirige par ailleurs depuis un  an l’Association professionnelle des compagnies de navigation et de consignation de navire au Togo (NAVI-TOGO). Autant dire que c’est « the right man at right place » pour ce ministère nouvellement créé et qui, selon la Cheffe de gouvernement, aura en charge de préserver et de valoriser les ressources maritimes togolaises et plus généralement aquatiques.

«L’économie bleue  sera au cœur de nos ambitions en articulant la protection côtière et le développement économique pour toutes les activités liées aux ressources aquatiques», avait indiqué Mme Victoire Tomégah-Dogbé lors de sa Déclaration de politique générale.

Mais le jeune dirigeant de Maersk Line n’a pas que l’expertise en transport maritime ou commerce international à faire valoir. Manager international d’Organisation privée et publique avec une connaissance approfondie de la Finance et de l’Administration publique, il est par ailleurs Conseiller en Investissement et courtier sur le marché financier de l’Union économique et monétaire de l’Afrique de l’Ouest à travers Emergence Capital qu’il a cofondé en 2015  et qui a été accrédité par le Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers(CREPMF).

Sur son bureau, trônent plusieurs diplômes dont le Certificat de Gestion des Fusions et Acquisitions, obtenu à Harvard Exécutive Business School (Boston Etats-Unis), un   Master en Administration des Entreprises (MBA) obtenu à l’Imperial College Business School (Londres Angleterre), un  Master en Politiques et Management du développement obtenu à Sciences Po (Paris, France).

Edem Tengué est en outre diplômé  de l’Ordre des Experts comptables d’Australie (CPA Australia), et diplômé de l’Ordre des Experts en Comptabilité de Gestion du Royaume Uni (Chartered Institute of Management Accountant of United Kingdom).

Jusqu’à sa nomination, il était élu Consulaire à la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo et jusqu’en septembre 2020, Conseiller Secteur Service du Président de l’Association des Grandes Entreprises du Togo (AGET)

Young leader :

En 2017, le nouveau ministre de l’Economie maritime fit partie des 20 «Young Leaders » retenus par la Fondation Africa France. Lancé avec le soutien de l’Agence Française de Développement (AFD), le  programme « Young Leaders Africa France », a pour objet d’identifier, de réunir, de valoriser les très hauts potentiels africains et français dans un esprit de promotion d’exception.

La promotion rassemble des jeunes leaders africains et français dans le but de nouer des liens personnels et proposer une réflexion commune sur des enjeux globaux. 20 profils avaient  été sélectionnés aux activités liées à des domaines aussi variés que la finance, l’agriculture, le développement durable, les NTIC ou les sciences.

Quelques mois plus tard, c’est l’Institut Choiseul, qui dans son classement annuel des 200 leaders économiques africains de demain, a retenu Edem Tengué  dans ce cercle très fermé lors de sa 5è édition.

«Le Choiseul 100 Africa- Les leaders économiques de demain» est une étude annuelle réalisée en toute indépendance par l’Institut Choiseul. Il identifie, recense et classe les jeunes dirigeants africains de 40 ans au plus qui jouent ou sont appelés à jouer un rôle majeur dans le développement économique du continent dans un avenir proche.

Afin de classer les profils retenus, plusieurs critères pondérés ont été pris en compte tels que : l’image et la réputation, le parcours et les compétences, le pouvoir et la fonction, l’influence et les réseaux, le potentiel et le leadership.

Edem Tengué n’a pas qu’un parcours universitaire et professionnel brillant. Il est aussi un militant de terrain, un élu local qui a porté avec succès les couleurs d’UNIR lors des législatives de 2018 dans le HAHO.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

19 − six =