Elections apaisées au Togo : une formation ouverte sur les mécanismes de prévention des violences

0
282
Elections
Vue des participants à la formation sur les élections apaisées

La commission de la CEDEAO entend contribuer au renforcement du climat de paix et de sécurité pour des élections apaisées au Togo. Les organisations de la société civile, les leaders religieux et garants des us et coutumes sont, à cet effet, à un séminaire de formation de trois jours à Lomé. Ils prendront connaissance des différents mécanismes de prévention des violences pour préserver la paix en période électorale. L’ agence gouvernementale suédoise pour la paix, la sécurité et le développement apporte son appui à la formation.

Les élections constituent la marque de la démocratie, car elles permettent au peuple d’exprimer son opinion. Mais force est de constater que les périodes électorales sont très sensibles et sujettes à des violences. C’est dans le but de soutenir des élections crédibles et pacifiques que la CEDEAO, en collaboration avec l’agence gouvernementale suédoise pour la paix et le développement organise  cette formation à Lomé.  Une formation axée sur le renforcement des capacités pour des élections apaisées à travers le dialogue et la médiation.

A lire aussi – Présidentielles 2020 : Mohamed Ibn Chambas conduit une mission onusienne et de la Cedeao au Togo

« C’est une initiative sous régionale pour appuyer les pays en route vers les élections, ainsi que les différents acteurs qui pourraient jouer un rôle de médiateur et de facilitateur au niveau personnel ou dans leurs communautés et même entre les institutions » a déclaré Per Bjalkander, chargé principal à FBA.

Garba Lompo, Ambassadeur, Représentant permanent de la CEDEAO au Togo en appelle à la bonne volonté des acteurs. « Dans cette perspective de promotion de la culture de la paix, j’en appelle à tous les leaders, notamment aux participants à cet atelier, d’inculquer à la jeunesse, les vertus du vivre ensemble et les notions de l’intériorisation de la culture de la paix » a-t-il lancé. Ceci, dans le but de susciter à la fois une prise de conscience sur le rôle que chacun pourrait jouer pour construire et consolider la paix et la non-violence au quotidien a-t-il poursuivi. Cette formation vient à point nommé à l’heure où le Togo s’apprête à organiser des élections présidentielles en 2020.

Bassane RAMINA

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

deux − 1 =