En 2018, 592 personnes ont trouvé la mort au Togo

0
1179

Les routes togolaises continuent de tuer. En 2018, 592 personnes ont trouvé la mort dans 5814 cas d’accidents, a indiqué vendredi le ministre de la sécurité et de la protection civile, le Général Yark Damehane.

Pour le deuxième semestre de la même année, 2974 accidents ont été enregistrés sur les routes togolaises avec à la clé 4134 blessés pour 306 morts. A l’origine de ces accidents a souligné le ministre se trouvent l’excès de vitesse, la conduite en état d’ébriété, l’utilisation du téléphone au volant, le non-respect du code de la route et le refus des priorités.

Sur le plan de la criminalité, on enregistre durant les 6 mois 24 braquages et 6 tentatives de braquages avec à la clé 8 morts, 74 vols à main armée, 76 meurtres et lynchages et 69 cambriolages.

« Le tableau n’est pas du tout bon, que ce soit pour le cas des accidents de la circulation que pour la criminalité. Malgré tous les efforts de sensibilisation et de répression, il reste toujours à faire. Chaque citoyen doit prendre conscience. On ne meurt pas 2 fois », a déclaré M. Yark.

Les actions de sensibilisation et de répression seront multipliées, a-t-il rappelé, avec l’entrée en jeu très bientôt du test d’alcoolémie.