Enseignement de qualité / PAREC II : l’AFD soutient les efforts du Togo

0
217
PAREC II
L'ambassadeur de France, Marc Vizy et Sani Yaya, ministre Togolais de l'Economie et des Finances

Le ministère de l’économie et des finances et l’Agence Française de Développement AFD ont signé lundi une convention de financement. Une subvention d’un montant de 15 millions d’euro soit 10 milliards de FCFA pour la mise en œuvre de la deuxième phase du projet d’appui à la réforme des collèges (PAREC II).

En poursuivant le PAREC II, l’ambition première des autorités togolaises est multiple : accroître les capacités d’accueil des collèges, renforcer la gouvernance territoriale des établissements et la formation des enseignants et des directeurs d’écoles.

La première phase s’étant achevée cette année, la seconde va se tenir sur une période de quatre ans. Il se décline en trois axes majeurs : renforcement des capacités de près de 4000 chefs d’établissement, enseignants volontaires et titulaires. De même, il est prévu la construction et l’équipement de 380 nouvelles salles de classes.Et enfin, l’appui au déploiement opérationnel du projet.

Le projet PAREC entend aussi renforcer la gouvernance des établissements et le soutien pédagogique. Les ONG Aide et Action et Plan International Togo sont chargées de l’exécution de ce projet. Le ministre de l’économie et des finances Sani Yaya souligné la priorité que le gouverneemnt accorde au secteur de l’éducation, avec d’importants moyens financiers qui lui sont consacrés.

« Ce financement de l’AFD témoigne encore une fois de l’excellence des relations entre la France et le Togo », s’est félicité Sani Yaya. Puis il ajoutera : « ce don vient soutenir les efforts du gouvernement dans la mise en œuvre de sa politique en matière d’éducation et de formation  qui vise à entreprendre des reformes pertinentes du secteur en associant tous les acteurs des filières professionnelles ».

Maritime, Plateaux et savanes vont bénéficier du PAREC II. L’accent sera mis sur l’apprentissage dans certaines disciplines scientifiques et la formation académique spécifique pour les enseignants. Le projet PAREC qui est mis en place en 2014 a déjà permis la formation de 3000 enseignants et la construction de 160 salles de classes.

Bassane RAMINA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

15 + treize =