Faure Gnassingbé inaugure les ponts Koumongou et Katchamba

0
215
pont

Le chef de l’État Faure Gnassingbé a inauguré jeudi le pont de Koumongou et celui de Katchamba sur la rivière Kara. Des infrastructures qui viennent soulager les populations de leur calvaire et raffermir le brassage et les activités économiques entre les populations bénéficiaires.

La route du développement passe par le développement de la route dit-on. Et les infrastructures comme les ponts favorisent l’éclosion de l’économie et réduisent les distances entre les peuples. Le Pont de Koumongou sur la rivière Koumongou, ainsi que celui de Katchamba sur la rivière Kara inaugurés par le chef de l’État Faure Gnassingbé en sont une illustration. Ils vont favoriser la politique de développement des pôles de transformation agricole et soutenir une base de croissance forte.

C’est l’entreprise japonaise Koinoke Construction qui a exécuté ces travaux. Délais d’exécution : trente-neuf mois pour un cout total de 20 milliards de FCFA financés d’une part par l’Agence Japonaise de Coopération Internationale JICA (16milliards de FCFA) et 4 milliards pour l’Etat togolais.

Les caractéristiques des ponts

S’agissant du pont sur la rivière Koumongou, il est long de 160 mètres et d’une hauteur de 12,83 mètres par rapport au lit de la rivière. A noter que ce pont est doté de voie d’accès de chaque côté du pont. Le pont sur la rivière Kara quant à lui est long de 120 mètres et est doté de trois traversées de trente mètres chacune sur une hauteur 11,56 mètres par rapport au lit de la rivière.

Une volonté politique justifiée

pont
Faure Gnassingbé poursuit les grands travaux de développement du Togo

Le ministre des infrastructures et des transports Zouréhatou Kassah-Traoré pour la circonstance, a salué la politique du président de la République Faure Gnassingbé en matière d’aménagement des infrastructures routières. Pour elle, « la construction des deux ponts constitue une importante composante du programme de construction de la Route N17 qui s’étend sur une distance de 210 et qui relis la ville de Sokodé à celle de Sadori passant par les préfectures bénéficiaires. »

Elle a par ailleurs appelé les usagers de ces ponts au respect du code de la route. Pour l’Ambassadeur du Japon au Togo Kuramitsu Kideaki a réaffirmé l’engagement de son pays à soutenir le Togo dans sa volonté de développer ses infrastructures. Il a aussi informé les autorités par la même occasion que les études pour la construction de la voie de contournement de la ville de Sokodé sont en cour de réalisation. Pour les bénéficiaires, ces ponts sonnent la fin des calvaires. Plus de traversées en pirogue et de victimes de noyade. Mais désormais une nouvelle ère qui sera caractérisée par une intensification des activités commerciales avec les autres populations environnantes.

Bassane RAMINA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

4 × quatre =