Formation des jeunes et femmes entrepreneurs sur les marchés publics

0
330
marchés publics
Aftar Touré Morou, directeur général de l'ARMP (G) et Sahouda Gbadamassi, directrice du FAIEJ (D)

L’autorité de régulation des Marchés publics (ARMP) forme les jeunes sur l’environnement de ces marchés. En effet, une tournée de formation initiée sur toute l’étendue du territoire a démarré ce 20 janvier à Lomé. La tournée va ensuite s’étendre sur Atakpamé et Kara.

L’étape de Lomé va durer 5 jours. Les participants auront l’occasion de se familiariser avec les concepts clés liés aux marchés publics ; l’identification des critères d’évaluation des offres aux propositions ; mais aussi les pratiques de montage d’une offre.

Plus de 500 jeunes vont ainsi bénéficier des séries de formation initiées par l’ARMP; en collaboration avec le Fonds d’Appui aux Initiatives Économique des jeunes (FAIEJ). Du 20 au 31 janvier 2020, l’objectif est de permettre à ces jeunes et femmes entrepreneurs d’être mieux outillé sur la mesure présidentielle qui leur octroie 25 % de part des marchés publics.

Les participants de la formation de Lomé

Selon Sahouda Gbadamassi, directrice du FAIEJ, « environ 1890 ont déjà été outillés au cours des précédentes sessions de formations. Nous comptons pour cette nouvelle phase, prendre en charge les 3 000 restant, inscrits sur la base de données. L’idée, c’est qu’ils puissent bénéficier des aptitudes nécessaires pour souscrire à ces marchés et qu’ils les remportent ».

Rappelons que le quotas des marchés publics réservés aux jeunes et femmes entrepreneurs a été lancé par le chef de l’État en janvier 2018. La mesure est ensuite passée de 20 à 25 % pour donner l’opportunité aux jeunes de pouvoir souscrire à la commande publique

Entre temps, la Direction Nationale du Contrôle des marchés Publics (DNCMP) et le Conseil national de la Jeunesse organiseront également du 25 janvier au 04 février des séances de sensibilisation. Celles-ci sont annoncées au profit des cibles de 08 localités à savoir : Notsé, Kpalimé, Tabligbo, Tsévié, Mango, Dapaong, Bassar et Sokodé.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

vingt − 6 =