Gaëlle Adzoh, l’ex- miss TOGO devenue star de YouTube

0
960
Gaëlle Adzoh

Miss Yayra, de son vrai nom Gaëlle Adzoh, a été reine de beauté au Togo en 2015. 4 ans après, elle réapparaît sur la scène avec un nouveau concept : le Life Style qui consiste à réaliser et poster des vidéos de son quotidien sur sa chaîne Youtube. Pleins feux sur une jeune fille dont le destin a été façonné à la faveur du concours Miss Togo 2015 et qui vit pleinement de ses passions.

Miss Togo 2015, le tournant d’une vie
Le moment était bouleversant et chargé d’émotions, celui où Gaëlle Adzoh a été sacrée Miss Togo 2015. Pendant 12 mois, la nouvelle reine de beauté s’est attachée entre autres obligations de son mandat, à réaliser avec le concours du Comité national Miss Togo et des partenaires, son projet social structuré autour de l’entrepreneuriat des femmes démunies.

Plus de 100 millions FCFA injectés dans le social
En harmonie avec son projet social, Gaëlle Adzoh a sillonné le Togo entier à la rencontre des femmes porteuses de projets intéressants et viables, mais qui n’avaient pas les moyens de les financer: « nous avons rencontré ces femmes et travaillé avec elles. Il y a eu un réel suivi pour s’assurer de l’impact de cet apport sur la vie économique et sociale de ces femmes », assure Gaëlle. C’est l’un des faits les plus marquants de son mandat. Revenant sur le bilan de son mandat, sous le prisme de ce projet, la reine de beauté 2015 déclare : « Cela a été positif ; très positif. Plusieurs sponsors, par le biais du Comité national Miss Togo, ont utilisé notre image pour avoir beaucoup plus de visibilité ».

Cette contribution prenait diverses formes : « tout dépendait du projet que chaque femme avait. On prenait connaissance des projets et on essayait d’aider ces femmes en fonction de leurs besoins. Mais dans la plupart des cas, c’étaient des apports financiers. « Plus de 100 millions FCFA ont été débloqués de Lomé à Dapaong en appui aux femmes démunies », témoigne la Miss.

Cap sur le Life Style, une autre passion
Gaëlle Adzoh cartonne aujourd’hui sur Youtube, une autre de ses passions, soit 4 ans après son mandat. Pionnière dans la promotion du Life Style au Togo, elle poste des vidéos sur Youtube où elle parle de son quotidien. Pour celle qui est quasiment à cheval entre le Togo et la France, créer une chaîne Youtube répondait à un double objectif : celui de valoriser un atout naturel consistant à monter et à poster des vidéos. Et aussi, à joindre l’utile à l’agréable notamment en mettant en valeur et en lumière le Togo, ses coins et recoins qui ont un potentiel énorme ou une histoire, avec évidemment la possibilité de se faire rémunérer. « J’ai toujours aimé faire des vidéos, les réseaux sociaux, j’ai toujours eu une certaine facilité à filmer des aspects de mon quotidien pour faire rêver mes followers et je me suis dit : Youtube pourquoi pas ? Aujourd’hui, on peut vivre de cette plateforme et en plus, c’est quelque chose que je fais déjà. Alors pourquoi ne pas mettre cet atout naturel que j’ai, au service de cette plateforme qui rémunère en plus ? C’est ainsi que j’ai eu la motivation ».

Et paf ! Ça marche
Sans une grande conviction, Gaëlle lance sa chaîne. Et étonnamment, cela lui réussit. « Pour un début, je voyais que ma chaîne avait un certain potentiel ; je faisais pas mal de vues, étant donné que le thème que je développe, c’est le Life Style ».
Sur sa chaîne Youtube, Gaëlle montre ce qu’elle fait, y compris sa vie sportive. Pour la petite histoire, la vie sportive est devenue partie intégrante de son vécu aujourd’hui. Avec une spécialisation en Préparation physique, récupération et nutrition. Une activité pas très en vogue actuellement à Lomé car « notre quotidien n’est pas calqué sur la notion de sport, de manger simple, etc », concède la Miss Togo 2015.

Le déclic est venu des vidéos de promotion du Togo
« Quand je suis rentrée de France, je montrais aussi les endroits où j’allais au Togo, qui me plaisent. En très peu de temps, j’ai réalisé que c’étaient des vidéos qui marchaient beaucoup plus que celles que je faisais avant. Car sur le Net aujourd’hui, il n’y a pas véritablement de contenus qui parlent du Togo, de ses plages. Or la plage est un de nos plus grands atouts, nous sommes un pays côtier. J’ai commencé à faire des vidéos comme cela ; à mettre en lumière les coins et autres endroits du Togo qui méritent d’être mis en valeur. J’ai continué dans ce sens à faire des vidéos touristiques, à sortir du Togo et à montrer des choses que j’ai vues quelque part pendant que j’étais en plein mandat…», informe la Miss Togo 2015.
En très peu de temps, Gaëlle a posté 32 vidéos dont 6 consacrées à promouvoir des coins touristiques et attrayants du Togo. Ainsi, Togoville, une ville chargée d’histoire, des tournages-vidéos réalisés pour mettre en valeur les plus belles plages togolaises, les cascades. A Kpalimé (Kpimé), à Atakpamé (cascade d’Ayomé), à Badou (Cascade d’Akloa), etc. Les vidéos qui marchent le plus sur ma chaîne concernent le Togo avec un peu plus de 22 000 vues réalisées essentiellement grâce à la diaspora. « En un mois, pour une jeune chaîne Youtube, plus de 22 000 vues, c’est extraordinaire ! », s’exclame la jeune youtubeuse.

Pour Gaëlle Adzoh, Youtube présente un énorme potentiel pour les Togolais : « nous vivons aujourd’hui l’ère de la technologie, des réseaux sociaux et tout le reste. Profitons de cette technologie pour mettre en avant nos talents autant sur Youtube que sur toutes les autres plateformes d’hébergement de vidéos pour pratiquement rien », lance-t-elle aux jeunes. « Tu peux te faire découvrir en un rien de temps, t’instruire dessus, te divertir ; mais encore faut-il savoir où et quand t’arrêter, mettre des limites, savoir toi-même ce que tu veux ; Youtube encourage les jeunes à se faire découvrir, à avoir une grosse audience, des vues et se faire rémunérer. Youtube concerne et intéresse aussi bien les Togolais d’ici et d’ailleurs que les Etrangers qui découvrent le pays », vante-t-elle.

Comment cela fonctionne-t-il ?
Youtube se sert des vidéos postées sur sa plateforme pour diffuser des publicités de ses annonceurs. Mais la chaîne devrait au préalable être monétisée. Une fois cette vérification faite (il ya des conditions à remplir pour que la chaîne soit monétisée), Youtube s’assure que l’auteur des vidéos a de l’audience. Sur le plan pratique, Youtube rémunère ceux qui gèrent des chaînes sur sa plateforme, en fonction du nombre de personnes qui visionnent les publicités insérées dans les vidéos mises en ligne. « Si je viens poster une vidéo et que j’y inclus 5 publicités, en fonction du nombre de personnes qui visionnent les publicités, je suis rémunérée », explique Gaëlle Adzoh. En effet, ajoute-t-elle, Youtube trouve une manière de faire passer des publicités adaptées au contenu de la vidéo. Toutefois, c’est au propriétaire de la chaîne de choisir le nombre de publicités qu’il veut et en fonction du nombre de minutes que fait sa vidéo.

Le terrain est quelque peu vierge au Togo et Gaëlle a saisi cette opportunité pour être une promotrice du Life Style. Un parfait alliage de l’agréable et de l’utile. Comme d’ailleurs en est jalonnée toute la vie de la Miss Togo 2015.
Certes, relativise la Reine de beauté, tout n’a pas toujours été rose. La vie n’a pas toujours été un long fleuve tranquille, que ce soit pendant son mandat de Miss où elle a eu beaucoup de breaks dans ses études pour pouvoir assumer son titre ou encore après son mandat.

Par ailleurs, si elle concède que l’expérience de Miss ouvre des portes et qu’elle ferait encore cette expérience si elle était à refaire, elle assure qu’elle ne saurait être le sésame qui ouvre toutes les portes. Globalement, conclut celle qui vit toute sa vie comme un rêve et une suite de passions, « croire en soi et être passionné, c’est ce qui fait toute la différence dans tout ce que l’on entreprend, surtout quand on est jeune. Je sais par expérience que ce n’est pas facile d’être entrepreneur togolais vivant au Togo ».

Surtout, prévient la reine de beauté, « si être Miss est une expérience géniale qui monte parfois à la tête de certaines personnes, ce serait vraiment dommage de passer une année magnifique et juste après, de faire une descente aux enfers. Comme quoi, il y a une vie après une année dans la peau d’une reine de beauté ». Et elle pourra être complètement ratée, si la Miss n’y prend garde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

quatre × 4 =