Grâce présidentielle pour 18 condamnés politiques et liberté provisoire pour 26 autres inculpés

0
292

En conseil des ministres, ce mercredi 30 janvier, premier du gouvernement Klassou II, le président Faure Gnassingbé a accordé sa grâce à 18 prévenus jugés et condamnés purgeant leur peine dans les prisons civiles de Mango et de Sokodé. Ils devront recourir leur liberté dans les heures qui viennent, précise le communiqué officiel.

26 autres personnes faisant l’objet d’une procédure d’information judiciaire pour des faits criminels relevant des prisons civiles de Mango, Bafilo, Sokodé et Lomé devront être mises en liberté provisoire sur demande express du président de la République. La liste des 44 personnes à libérer n’a pas été communiquée.

En revanche, M. Gnassingbé a demandé sur ce dernier point à l’autorité judiciaire de prendre toutes les dispositions pour ‘protéger les droits des victimes » s’agissant de la suite des procédures.

Ces décisions de libération des personnes arrêtées dans le cadre des manifestations depuis août 2017 s’inscrivent dans le cadre des mesures d’apaisement recommandées par la Cédéao dans sa feuille de route sur le règlement de la crise Togolaise. Mardi lors d’un point de presse, l’archevêque émirite de Lomé, Mgr Kpodzro a appelé M. Gnassingbé à faire libérer les détenus politiques. Un appel qui semble être écouté.

Commentaire

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

quatre × trois =