Impressionnante parade militaire et civile

0
545

Les manifestations au programme de la célébration des 59 ans d’indépendance du Togo se sont poursuivies le 27 avril par un gigantesque défilé militaire, paramilitaire et civil avec des groupes folkloriques des différentes couches sociales.

Tout a débuté vers 08h30, avec l’arrivée du chef de l’Etat Faure Essozimna GNASSINGBE sur la place des fêtes à bord de son commande-car. Il a été salué par un détachement de la garde républicaine sous le commandement du lieutenant-colonel TCHAKBERA Passou. S’en est suivi le passage en revue des troupes, les salutations des différentes personnalités politiques, administratives, traditionnelles et le corps diplomatique accrédité au Togo dans la loge officielle.

Le ton du défilé a été donné par la mise en place de la musique de la gendarmerie nationale laquelle durant le défile a rythmé la marche.

Le bal a été ouvert cette année par les élèves de l’Ecole de formation des FAT (EFOFAT), de l’Ecole du service de santé des armées de Lomé (ESSAL) et de l’Ecole militaire Eyadéma de Tchitchao. Un changement qui s’explique par l’accent mis sur la formation et l’instruction dans la refondation engagée depuis quelques années.

Ils ont été suivis par les troupes militaires.

Sur des notes musicales, ont rythmé les pas des hommes des armées de terre et de l’air. Le régiment parachutiste commando (RPC) a émerveillé le public par ses hommes marchant au pas lents et bloqués et aux poings fermés. Un élan qui cache leur spécialité : « Frapper comme la foudre, disparaître comme l’éclair ».

Comme lui, le régiment commando de la garde présidentielle (RCGP) a martelé la piste du défilé de ses pas lents exprimant l’assurance, la fierté, la souplesse, l’agilité et la recherche de l’action dans la profondeur.
A leur suite, la police nationale, la douane, les chargés des eaux et forêts, la réserve opérationnelle, le régiment de reconnaissance et d’appui ont aussi exécuté les pas de la fierté nationale.

Ensuite, le défilé monté et motorisé.

Le défilé motorisé, c’est aussi la démonstration de force de l’armée qui a déployé son artillerie lourde sur place. Les véhicules blindés, les chars, les porte-chars, les grosses machines du génie militaire ont convaincu plus d’un de la relative aisance logistique des forces armées togolaises.

A signaler qu’avant la fin du défilé, les volontaires, étudiants des Universités et d’autres ont aussi paradé devant les officiels. Une mise en scène de l’exécutif, notamment du président de la république jusqu’aux membres du gouvernement a déclenché des sourires dans la tribune officielle.

A la fin le chef de l’Etat a félicité le commandant des troupes du défilé ‘pour l’excellent défilé militaire et pour la bonne tenue’ des troupes’.

Commentaire

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

3 × 5 =