Interview de Youssouf Bougonou, Président du comité de pilotage du “Grand Tour de Lomé”

0
245

La première édition de l’événement touristique « Grand tour de Lomé » a débuté le 15 août dernier et se poursuivra jusqu’au 21 du mois en cours. Dans cette interview, le Président du comité de pilotage, donne des précisions sur l’événement qui se déroule autour du thème : « Résilience des pays et des communautés face à la Covid-19 » et s’inscrit dans le cadre de la réouverture des frontières terrestres suite à l’allègement des mesures barrières prises pour lutter contre la pandémie du Covid-19.

Focus Infos : Qu’est-ce que « le Grand Tour de Lomé » ?

Youssouf Bougonou : Le Grand Tour de Lomé est un événement touristique de découverte de notre pays. Un événement qui est censé amener aussi bien les touristes, nos frères de la communauté CEDEAO et même les togolais à découvrir leur pays, à travers la fête autour de l’auto-moto.

FI : Pourquoi cet évènement ?

YB : la crise sanitaire qu’on a connue il y a deux ans est venue nous montrer qu’il faille effectivement compter sur nos propres capacités à consommer nos tourismes locaux, susciter un regain d’intérêt autour de tout ce que nous avons comme potentialité.

FI : Pourquoi le rallye raid ? Quelles sont les dispositions organisationnelles ?

YB : Le rallye sera une découverte d’une bonne partie du Togo. Ça va s’arrêter à Kara. Les prochaines éditions, peut-être on ira jusqu’au grand nord. Donc la boucle va se faire à Sarakawa et revenir à Lomé. Il y a une mission qui va partir dans les jours à venir pour clairement fixer le parcours et tout un tas d’éléments organisationnels pour permettre à ce que les sites touristiques puissent recevoir la visite des participants à ce rallye.

FI : Pourquoi la performance Tour ?

YB : C’est pour rentrer dans la démarche que nous l’organisons. Et ce sera l’évènement du dimanche et l’évènement phare. Ça peut-être les voitures de tourisme qui pourront participer, il y a des voitures de sports de types américains qui circulent à Lomé, il y en a de toutes sortes. Mais la partie course réelle, nous serons très restrictifs dans le choix des candidats et de leurs véhicules.

FI : Parlez-nous de la Garden Party ?

YB : La Garden Party va se faire sur trois jours. On a prévu célébrer l’élégance des voitures de luxe, voitures de collection et évaluer les camionneurs qui entretiennent bien leurs véhicules.

FI : Quelles sont les dispositions prises pour l’accueil des participants ?

YB : Nous saluons effectivement l’appui du gouvernement togolais. Les facilités sont en train d’être accordées par les ministères pour la facilitation d’obtention des visas. Nous avons quelques compagnies aériennes aussi qui nous apportent leur soutien. Nous avions quelques sociétés de transports dans la sous-région qui elles aussi sont actuellement disposées à faire des réductions avec les hôtels de la place. Globalement, au niveau sécuritaire, toutes les dispositions sont prises pour permettre à ce que Lomé puisse démarrer, relancer à certain nombre de secteur notamment et particulièrement le secteur du tourisme.

FI : Votre mot de la fin

YB : Cet événement va être une grande fête non seulement pour les Togolais mais aussi pour toute la communauté ouest-africaine. Nous aurons vraiment souhaité qu’un peu d’enthousiasme revienne par le truchement de cet événement et qu’on renoue avec cette qualité qu’on avait de pouvoir bien accueillir les gens chez nous