Journée d’échanges entre les bénéficiaires du programme Wényonu et les bailleurs européens

0
163

Dans le cadre de la semaine européenne de la diplomatie climatique au Togo, l’Ambassade de France au Togo et ses invités se sont rendus, ce 26 octobre, au Centre d’Innovation et d’Entrepreneuriat Energy Génération, pour une rencontre d’échanges avec les bénéficiaires du Programme de formation et d’entrepreneuriat solaire pour l’autonomisation des femmes togolaises – Wényonu

Cette visite de la délégation des bailleurs constituée de Mme Jocelyne Caballero, Ambassadrice de France au Togo, M. Joaquin Tasso Vilallongale, ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de l’Union Européenne au Togo, Mme Eyram Wodetor, Chargée de Programmes / Section Coopération au sein de l’Ambassade d’Allemagne au Togo, de Mr Telngar Rassemeye, Représentant national de France Volontaire au Togo et de Mme Marie-Curie Messavussu, Directrice Exécutive de Moi Jeu Tri, leur a permis d’échanger avec 8 jeunes femmes bénéficiaires du programme Wényonu sur le déroulement de la formation à laquelle elles ont participé, sur les difficultés rencontrées.

Les jeunes entrepreneuses ont pu rendre compte de leur parcours au sein du programme de formation et d’accompagnement. « La formation était assez danse. On a eu à faire trois mois de formation en cours technique et en entrepreneuriat. Nous qui ne connaissons pas vraiment le domaine entrepreneurial, le marketing, on a insisté sur cette partie et pour celles qui n’avaient aucune notion technique en électricité on a même débuté la formation pour elles au plus bas-niveau », raconte Gracia Débora Togbui, ingénieur des travaux en électrotechnique bénéficiaire du programme Wényonu. Aujourd’hui avec cette formation ajoute-t-elle, « j’ai pu développer mes connaissances au niveau énergie solaire et surtout de m’affirmer et affronter les préjugés auxquels je fais face »

Les discussions ont été axées aussi sur les différents aspects de leur projet et les perspectives d’avenir. « Avec cette formation, j’ai pu dépasser mes peurs et je me suis lancée dans l’entrepreneuriat. Mon projet porte sur les couveuses solaires que j’ai développé sud du Bénin à Lokossa près de la frontière Togolaise et Béninoise », a expliqué Nadège E. Tchangai Pagna agronome, bénéficiaire aussi du programme. Cette jeune dame dans ses échanges au cours de la rencontre nous livre ses projets d’avenir qui consiste dans un premier temps à développer son entreprise au niveau frontière, puis au Togo avec pour cible les éleveurs, les grands et petits producteurs de volaille et tous les acteurs du secteur agricole.

Pour Mme Jocelyne Caballero, Ambassadrice de France au Togo, cette formation a été une étape importante pour toutes, décisive pour certaines puisqu’elles ont pu passer à la mise en œuvre de leurs projets et pour d’autres une étape de maturation. « J’espère que les différents modules de la formation qui ont été proposées trouveront leurs complémentarité », a dit l’Ambassadrice de France avant de féliciter et encourager les jeunes dames pour leurs efforts.

Il faut noter que le Programme de formation et d’entrepreneuriat solaire pour l’autonomisation des femmes togolaises – Wényonu a été mise en œuvre par Energy Generation grâce au fonds Projets Innovants des Sociétés Civiles et Coalitions d’Acteurs (PISCCA) de l’Ambassade de France au Togo, dédié en 2021 à la « Promotion de l’entrepreneuriat féminin et des jeunes ».

Energy Generation quant à elle, est une organisation panafricaine qui a vocation à encourager les jeunes Africains à relever les défis les plus pressants de leur génération à travers l’entrepreneuriat et la technologie. Son leitmotiv est de soutenir et promouvoir les innovations technologiques et entrepreneuriales afin d’identifier, de développer et de diffuser largement des solutions « made in Africa ».