La BAD investit 12,5 millions € dans le fonds de capital investissement Adiwale 1 Jean

0
512

Dans un communiqué rendu public le 29 mars dernier, la Banque africaine de développement (BAD) a annoncé l’approbation par son Conseil d’administration, d’une prise de participation de 12,5 millions d’euros dans le fonds de capital-investissement de première génération Adiwale Fund 1 créé par les Togolais Jean-Marc Savi de Tové et Vissého Gnassounou, qui cible les petites et moyennes entreprises (PME) à fort potentiel de croissance en Afrique de l’Ouest francophone.

Selon la BAD, avec une capitalisation cible de 75 millions d’euros, le fonds acquerra des participations minoritaires dans les PME qui sont bien implantées sur leur marché, qui ont un avantage concurrentiel et qui peuvent croître rapidement.

Au plan géographique, le fonds privilégiera une poignée de pays où les perspectives économiques et ses propres réseaux ouvrent sur des opportunités. Le volume moyen des transactions du fonds oscillera entre 3 et 8 millions d’euros. La Côte d’Ivoire, le Sénégal, le Burkina Faso et le Mali sont les premiers pays ciblés, avant le Togo, le Bénin et la Guinée dans un deuxième temps. Tous sont aujourd’hui mal desservis par le marché mondial du capital-investissement.
Le fonds Adiwale 1 se concentrera sur trois grands secteurs : les services aux consommateurs (biens et services de consommation, éducation et santé, etc.), les services aux entreprises (services de transport, logistique, informatique, Internet et construction) et le secteur industriel (produits pharmaceutiques, agro-industrie, produits chimiques, etc.). « L’investissement de la Banque dans le fonds Adiwale Fund 1 améliorera les possibilités de financement et le soutien au renforcement des capacités des PME en Afrique de l’Ouest francophone », a déclaré Alhassane Haidara, responsable de la division des Industries et services non souverains de la Banque africaine de développement.
Création de valeurs :
Lancé en 2016, la société gestionnaire du fonds, Adiwale Partners, s’appuie sur une équipe de professionnels ouest-africains chevronnés qui cumulent, à eux tous, plusieurs décennies d’expérience dans le capitalinvestissement, les activités opérationnelles, le financement du développement et la gestion d’actifs en Afrique, en Europe et aux ÉtatsUnis.

Grâce à l’investissement de la Banque, cette équipe devrait aider les sociétés bénéficiaires à créer davantage de valeur en améliorant leurs fonctions internes et en appliquant des pratiques exemplaires en matière de gouvernance.
Sur le plan du développement, l’investissement de la Banque
financera la croissance des PME africaines, ce qui se traduira en création d’emplois (directs et indirects, qualifiés et non qualifiés, pour les hommes et les femmes) et en recettes fiscales. Cela profitera aussi aux entrepreneurs locaux qui bénéficieront d’une expertise en gestion d’entreprise, tout en favorisant l’intégration régionale, car le fonds accompagnera les sociétés qui cherchent à s’étendre à l’échelle régionale. Enfin, cette prise de participation favorisera les pratiques d’excellence en matière de gouvernance d’entreprise et de développement du capital humain. De quoi impulser une hausse des chiffres d’affaires et une transformation économique.
La stratégie d’investissement du fonds fait écho à trois des priorités High 5 de la Banque – Industrialiser l’Afrique ; Intégrer l’Afrique et Améliorer la qualité de vie des
populations en Afrique. Elle répond aussi aux objectifs de croissance économique inclusive et de renforcement de la productivité inscrits dans la Stratégie décennale 2013-2022 de la Banque.
Enfin, elle se situe dans le droit fil du Document de stratégie d’intégration régionale pour l’Afrique de l’Ouest, qui prévoit de renforcer celle-ci en investissant dans des entreprises qui deviendront des acteurs économiques régionaux.

Professionnels chevronnés

Ce sont deux Togolais qui sont à l’origine de la création d’Adiwale 1. Jean-Marc Savi de Tové cofondateur et associé gérant a 20 années d’expérience dans le capital-investissement et les marchés de capitaux en Afrique, aux Etats-Unis et en Europe. Avant de créer Adiwale, il a été directeur associé chez un gérant ouest-africain de fonds de capitalinvestissement où il a mené l’effort d’institutionnalisation de la structure: renforcement du processus d’investissement, de la modélisation financière et de la structuration des transactions, conception d’un modèle de plan de création de valeur pour les entreprises accompagnées, professionnalisation de la gestion des ressources humaines, et de la relation-investisseurs, formation et gouvernance. Auparavant, JeanMarc était directeur de portefeuille Afrique chez CDC Group (Londres), l’organisme britannique de développement du secteur privé. Il y a investi en 6 ans plus de 600 millions de dollars dans une vingtaine de fonds africains dont Helios, ECP, AfricInvest, African
Capital Alliance, AFIG, Aureos, Catalyst, et a été membre de leurs conseils de surveillance.
Auparavant, il a été analyste financier en charge des titres cotés des secteurs Transport et des Services Publics chez Crédit Lyonnais Asset Management, puis chez Crédit Agricole Asset Management (aujourd’hui Amundi). Avant cela, il a fait partie de l’équipe fondatrice d’Hamilton Lane International à Paris, une joint-venture entre Crédit Lyonnais et Hamilton Lane, investissant dans des fonds européens de capital-investissement. Jean-Marc a débuté sa carrière à New York en tant qu’analyste financier au sein du département des financements structurés de Crédit Lyonnais Americas. Il est titulaire d’un DESS en finance de l’Université Lumière Lyon II, France
Quant à Vissého Gnassounou , également co-fondateur et associé gérant, il a 18 années d’expérience en audit et capital-investissement. Avant de cofonder Adiwale, il a travaillé pendant 14 ans chez un gérant ouest-africain de fonds de capital-investissement, dont 8 ans comme directeur associé.

Il y a travaillé à la levée de deux fonds d’investissement totalisant 75 millions d’euros et a ouvert le bureau d’Abidjan. Durant ces années, il a exécuté et suivi plus de 15 transactions. Vissého a été membre du conseil d’administration de 14 sociétés dont : Banque Atlantique, Celtel Burkina, Petro Ivoire, Cipharm (laboratoire pharmaceutique) et AWI (savonnerie et huilerie). Son expérience sectorielle est diverse, couvrant : télécommunications, grande distribution, industrie agroalimentaire, pharmaceutique, informatique, distribution d’hydrocarbures et services financiers. Vissého est également membre du conseil de surveillance de BOA Capital Asset Management et de la commission de financement des PME de la CGECI (Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire), le patronat ivoirien.

Avant de travailler dans le capitalinvestissement, Vissého était auditeur chez Afrique Audit and Consulting (devenu Deloitte). Il est titulaire d’un Master en finance et économie internationale de l’Université de Montréal (Canada)