La CNGR-Covid19 rappelle à l’ordre sur le respect des mesures barrières

0
234
barrières
Aimé Ekpe, le président de l’Observatoire togolais des Média (G) et le médecin colonel Mohaman Djibril (D)

Le neuvième point de presse de la Coordination Nationale de la Gestion de la Riposte  (CNGR-Covid19) s’est tenu ce 24 juin à Lomé. Trois sujets principaux étaient à l’ordre du jour. L’état des lieux de la situation dans les établissements scolaires. L’ouverture prochaine des frontières, mais aussi le rappel à l’ordre quant au respect des gestes barrières.

La reprise des classes est officielle sur toute l’étendue du territoire depuis le 15 juin dernier. Bien que la situation sanitaire semble se stabiliser, cinq cas ont été testés positif au Covid-19 parmi les apprenants. Selon le médecin colonel Mohaman Djibril, coordonnateur de la CNGR, « quatre de ces cas ont été détectés au niveau des compatriotes de retour de l’étranger. Quant au dernier, il s’agit d’un cas contact qui s’est finalement révélé positif après analyse ».

« Il n’y a donc pas lieu de s’inquiéter dans les établissements si les mesures sont respectées » estime le colonel Djibril. Entre-temps, l’on a appris que la CEDEAO devrait rouvrir ses frontières à partir du 1er juillet. La coordination nationale a annoncé que cela se fera de manière progressive. À cet effet, les autorités sont à pied d’œuvre pour accueillir les voyageurs mais aussi pour protéger les populations.

Pour l’heure, le virus est toujours là. « Mais nous devons reprendre nos activités. Et pour cela, nous devons adapter notre mode de vie à celui de la Covid » a déclaré le chef de la coordination nationale. Il a d’ailleurs réitéré son appel au respect des mesures barrières. Mais il a également déploré un relâchement des Togolais.

Il a été constaté des manifestations clandestines où le nombre minimum de personnes n’est plus respecté. Il s’agit de mariages, d’enterrements ou encore des messes clandestines. Certaines artères de la capitale se transforment aussi en zones à risque. C’est le cas des carrefours Déckon ; carrefour Y ; Limousine et Agoè où on constate depuis peu un laisser-aller de la part de certains usagers.

« La levée de couvre-feu ne signifie pas la levée des mesures et la lutte contre la Covid-19 doit se faire désormais à une échelle sectorielle. Nous devons surtout continuer de respecter les mesures barrières. C’est le seul moyen de contenir la maladie » a insisté le colonel Djibril.

Clément Gado

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

trois × deux =