La Faîtière des Communes du Togo vulgarise les guides sur la participation citoyenne au développement communal

0
286
Le préfet du Golfe, Kossi Dzinyefa Atabuh entre Yawa kouigan, présidente des faîtières et l'Ambassadeur d'Allemagne Matthias Veltin

La Faîtière des Communes du Togo a entamé une tournée nationale dans les chefs-lieux de région du Togo pour vulgariser les guides sur la participation citoyenne au développement communal.  Lancée le 28 juillet dernier,  cette tournée va se poursuivre jusqu’au 17 août prochain et verra la participation de plus de 300 acteurs nationaux, régionaux et communaux en charge du développement local.  

Les guides en cours de vulgarisation   sont des outils didactiques accessibles devant  permettre  aux acteurs de mieux comprendre la participation citoyenne. Il s’agit d’une part de les accompagner dans leur apprentissage et assimilation  des pratiques de la démocratie ; et d’autre part de mettre à leur disposition  des outils opérationnels qui  leur donneront des repères et des indications pratiques pour conduire le processus de la participation citoyenne au niveau communal.

Les guides vulgarisés sont d’abord un  guide du cCtoyen qui permet aux citoyens d’être informés sur le fonctionnement de leurs communes à l’ère de la décentralisation et leurs rôles dans le développement local ;  ensuite un  guide du Contrôle Citoyen de l’Action Publique (CCAP), qui vise à renforcer les capacités de populations pour leur participation à la gestion de la commune ; et enfin le  guide méthodologique du Bureau du Citoyen (BdC), retour d’expériences de la mise en place et du fonctionnement des BdC dans les communes pilotes dont Tone 1, Kozah 1, Tchaoudjo 1, Ogou 1, Kloto1, et Zio 1. Ce dernier  est un outil que chaque collectivité pourra utiliser pour s’inspirer des expériences des six premières communes ayant installées un BdC au Togo.

« L’activité de ce matin  qui va se poursuivre dans les régions, tourne donc autour de la vulgarisation de trois Guides qui sont pour nous, des outils techniques. Ces guides ont été compilés au fil de la pratique par le programme décentralisation et gouvernance locale qui accompagne un certain nombre de communes dans notre pays. A ce stade, il s’agit pour nous, au niveau de la Faîtière des communes du Togo, d’abord d’en imprégner les acteurs institutionnels qui sont donc les élus, les conseillers municipaux, maires. Après cela il s’agit de faire en sorte que cette “bonne nouvelle” parvienne au plus grand nombre constitué par nos populations dans nos différentes régions. Pour ce faire, il faut d’abord que les élus soient imprégnés et il faut qu’ils en fassent la diffusion parce que ce sont des choses dont nous avons besoin pour respecter la loi, parce que la loi dispose que le citoyen participe à l’action publique, qu’il ait un contrôle et que les conseillers municipaux  informent les citoyens de ce qu’ils font et rendent des comptes », a souligné Yawa Kouigan, présidente de la Faîtière des communes du Togo, maire de la ville d’Atakpamé qui était présente au lancement des travaux.

A travers ces séries d’ateliers la FCT  et le ministère des Droits de l‘Homme, de la Formation civique, chargé des Relations avec les Institutions de la République, appuyés par le Programme Décentralisation et Gouvernance Locale (ProDeGoL), veulent faciliter l’appropriation du contenu des Guides par des différentes parties prenantes du développement communal et leur permettre de mieux s’impliquer selon leurs prérogatives dans le processus de développement local. Ainsi donc à l’issue de cette tournée, les documents de ces guides seront mis à dispositions de 117 communes pour une meilleure appropriation.

Participent à cette vaste campagne d’information et de communication, des représentants du ministère en charge de la décentralisation et du développement du territoire, de celui des Droits de l’homme et de la formation civique, la présidente et des représentants  de la Faîtière des communes du Togo (FCT), les préfets et les maires des communes des 5 régions du Togo et du District autonome du Grand Lomé (DAGL), des représentants des organisations de la société civile, et des représentants des partenaires techniques et financiers.

Il faut noter que pour arriver à l’aboutissement de ces trois guides, le Ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et du Développement des Territoires a reçu l’appui financier du Ministère fédéral allemand de la coopération économique et du développement (le BMZ) et l’Union européenne.  Ce soutien a été réitéré par l’ambassadeur de la république fédérale d’Allemagne au Togo Matthias Veltin qui a salué l’initiative de cette campagne. Il a assuré les autorités togolaises de la disponibilité de la GIZ et des autres bailleurs à continuer à accompagner le processus de décentralisation au Togo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

cinq + trois =