La femme africaine à l’honneur

0
651
La communauté africaine  célèbre pour la 57 ème fois consécutive, ce mercredi 31 juillet 2019, la femme africaine. Au Togo, les activités ont été placées sous le thème, « Le PND, un levier pour le développement économique de la femme togolaise ».  Dans un message délivré à la veille, la ministre en charge de l’action sociale et de la promotion de la femme, Tchabinandi Kolani-Yentcharé a précisé que  le  thème choisi répond à trois (3) exigences à savoir, l’atteinte de l’objectif 5 des ODD, la décennie de la femme africaine 2010-2020 retenue par l’Union Africaine et le Plan National de Développement (PND 2018-2022).
 » A travers l’axe 3 du PND consacré à la consolidation du développement social et au renforcement du mécanisme d’inclusion, le Togo envisage poursuivre la promotion de l’équité et de l’égalité du genre, l’autonomisation des femmes comme l’une des conditions déterminante devant lui permettre de passer d’une croissance économique de 5,3% à 7,6% d’ici l’horizon 2022″, a-t-elle indiqué.
Selon Mme Kolani-Yentcharé, le cheminement du Togo vers l’émergence ne se fera pas sans  les  femmes.  » C’est pourquoi notre politique nationale d’équité et d’égalité de la femme a été actualisée », a-t-elle affirmé.
Ces dernières années,  le gouvernement togolais a multiplié l en matière d’autonomisation de la femme mais les résultats  ne sont pas à la hauteur des atteintes d’où  l’engagement des pouvoirs publics à renforcer les acquis et  lancer d’autres  chantiers en lien avec les objectifs du PND.  » Il est envisagé la facilitation de l’accès des femmes aux facteurs de production tels que la terre, le crédit, les équipements entre autres en vue d’augmenter leur productivité qui demeure encore faible surtout dans le secteur agricole », a souligné la ministre.
En Afrique les femmes représentent  plus de 60% de la population.