La HAAC suspend le bimensuel La Symphonie

0
802
HAAC
Pitalounani Telou, président de la HAAC

Dans une décision rendue ce jour, la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication ( HAAC) a suspendu La Symphonie  pour 2 mois à partir du 04 novembre. L’institution reproche au bimensuel de « graves violations et manquements professionnels aux règles de déontologie et d’éthique de la profession de journaliste ».

La publication du 21 octobre dernier de La Symphonie a manifestement déplu à la HAAC. A sa Une, notre confrère avait titré : « Suspension de The Guardian : Incompétence, vices de forme, abus de pouvoir, violation des droits fondamentaux du mis en cause, la HAAC : la force et le zèle érigés en droit ». L’article entendait dénoncer les conditions de suspension quelques semaines plutôt de l’hebdomadaire The Guardian. Pour l’institution constitutionnelle, le journal de Yves Galley a « proféré des injures gratuites contre le président et les membres de la HAAC ».  Elle lui reproche également une méconnaissance des procédures d’instruction des cas de violation des règles déontologiques et éthiques, de même qu’un amalgame sur ses missions.

Selon le communiqué publié par la HAAC à l’issue de l’audition tenue  ce jour et  au cours de laquelle il était accompagné par les responsables de deux organisations patronales de la presse, notamment le CONAPP et le PPT, le confrère aurait reconnu les manquements graves qui lui sont reprochés et présenté des excuses.

De fait, considérant que c’est un cas de récidive  pour avoir  écopé déjà d’une mise en garde, le bimensuel est suspendu pendant  deux mois pour « graves violations et manquements professionnels aux règles de déontologie et d’éthique de la profession de journaliste ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

douze + 11 =