La JCI Lomé Azur fait la promotion du leadership féminin

0
1119

Le 8 mars dernier, la communauté internationale a commémoré la journée de droits de la femme. Préoccupée par la promotion de la gente féminine, la Jeune Chambre Internationale (JCI) Lomé Azur s’associe aux initiatives gouvernementales à travers son projet « les Master class du leadership et de l’engagement citoyen féminin », qu’elle a lancé ce vendredi 12 mars.

Ce projet initié par le Comité Directeur Local (CDL) mandat 2021 de la JCI Lomé Azur, sera réalisé à travers des sessions de formation de master, un rendez-vous bimensuel sur une durée d’un an. « Au cours de ces rencontres, un total de 25 jeunes filles préalablement identifiées et retenues, recevront des formations sur le leadership féminin, le genre transformateur, l’engagement citoyen et politique,  le développement personnel et l’entrepreneuriat », détaille Djibril OURO-SAMA, président de la JCI Lomé Azur.

Ces séances de formation, serviront également de cadre pour ces jeunes filles issues de différentes organisations de la société civile, de rencontrer des personnalités publiques et privées et des mentors aux parcours inspirants. Cette opportunité, souligne M. OURO-SAMA, « permettra à celles-ci de développer leur envie de perfection, de motivation et de prise de responsabilité ».

A travers cette initiative novatrice,  les jeunes de la JCI Lomé Azur, ambitionnent contribuer à développer l’action citoyenne et le leadership transformateur féminin, et la confiance des jeunes filles dans leur potentiel de leader.

La réalisation de ce projet estimé à plus de 3.000.000 FCFA, nécessite l’appui financier de bonnes volontés et le président OURO-SAMA leur lance l’appel : « pour une parfaite réussite de cette lourde action de la Jeune Chambre Internationale Lomé Azur, aucun partenaire technique ou financier ne sera de trop. Il en va de l’épanouissement de la femme togolaise et du développement de notre cher pays le Togo ».

Cette initiative s’inscrit dans la droite ligne de l’action multipartite pour l’atteinte des Objectifs du Développement Durable (ODD) en ses points 4 et 5 qui prennent en compte les questions d’éducation et d’égalité des sexes et d’autonomisation des filles et des femmes. Ce projet répond également à l’axe 3 du Plan National de Développement (PND 2018-2022) qui vise la  consolidation du développement social et le renforcement des mécanismes d’inclusion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

19 − 15 =