Lancement du PND Tour à Tsévié

0
982

Le président Faure Gnassingbé a lancé ce vendredi 5 avril à Tsévié (35 km de Lomé) la campagne de vulgarisation de l’ambitieux Plan National de Développement (PND, 2018-2022). Pour cette campagne, le PND va s’inviter dans l’ensemble des régions du Togo par le biais du « PND Tour ». Au fait, le « PND Tour » est un rendez vous avec le génie togolais, à travers la découverte des potentialités socio-économiques de chaque localité, des rencontres avec les forces vives de la nation et les acteurs économiques. Une occasion aussi pour expliquer, dans des langues locales, aux populations les enjeux du PND.
A Tsévié et dans l’ensemble de la préfecture de Zio, où les populations sont essentiellement agricoles, l’intérêt des uns et des autres pour ce programme de développement est grand. Tous nourrissent l’espoir que le PND puisse contribuer significativement à l’amélioration de leurs activités et à la réduction de la pauvreté pour un Togo émergeant.

Parmi ces intervenants, le Premier ministre, Komi SelomKassou. Au nom du Chef de l’Etat, dans un discours ponctué d’anecdotes et proverbes, il a expliqué aux populations les raisons du lancement du « PND Tour » à Tsévié. A son avis, « le PND, ce n’est pas seulement l’affaire des fonctionnaires, ni celle des populations de Lomé. C’est une affaire nationale. La volonté du Chef de l’Etat est de permettre aux populations de s’approprier le Plan national de développement, à travers une tournée nationale qui sillonnera le Togo dans toute son étendue ». La population de Tsévié est essentiellement agricole. A cet égard, le Premier ministre a expliqué aux jeunes que le développement ne se limite pas aux activités de bureau, mais concerne aussi l’agriculture. C’est pour cette raison que le PND donne une place prépondérante à la promotion de l’agriculture, avec la production des chaînes de valeur, depuis l’étape de la production jusqu’à la commercialisation, en passant par la conservation et la transformation. La vision du Chef de l’Etat est de transformer le Togo. Notre pays doit donc capitaliser sur ses atouts, notamment, la paix qui y règne afin que les bénéfices du développement soient partagés par tous et que la pauvreté s’éloigne de nos villages et hameaux, a-t-il fait valoir.

« Le PND n’est pas un programme élaboré uniquement pour les fonctionnaires d’État. Il est mis en place pour encourager les populations à la base qui sont majoritairement agriculteurs et commerçants. Il vise à créer des opportunités d’emploi et mettre fin aux problèmes de chômage qui minent l’ensemble de la population togolaise », a fait savoir le chef du gouvernement qui a rappelé au passage les grands axes du Plan.
Peu avant lui, le secrétaire adjoint de l’Union préfectorale des coopératives de producteurs d’ananas biologiques du Zio (UPCPAB-Zio), M. KossiAdjogble, s’est dit fier de l’arrivée du PND à Tsévié. Selon lui, le PND permettra « d’augmenter la production sur le plan superficiel, parce que nos outils actuels sont archaïques. Ce qui nous limite souvent dans l’exercice de nos travaux…. Le PND va nous aider à gagner des marchés à l’extérieur ». Il a, de ce fait, invité les producteurs à adhérer à cet ambitieux plan de développement du Togo. Dans le même sens, M. Victor Adodo, directeur Général de l’industrie de fabrication des objets plastiques, NOSITO SARL, s’est monté rassurant, soulignant qu’il « attendait impatiemment un tel mécanisme pour booster le secteur privé, tirer des profits et contribuer, à notre tour, au développement du pays. Je lance une invitation solennelle à tous les acteurs du privé à adhérer au PND car, c’est l’intérêt général du Togo qui est mis en valeur à travers ce programme ».
La cérémonie s’est par la suite marquée par la visite des stands d’exposition par le Chef de l’Etat et sa suite, suivie de l’entretien avec les leaders d’opinion locaux