L’Assemblée Nationale adopte une loi pour réglementer l’exercice de la profession d’ingénieur

0
381
Assemblée Nationale
Les députés ont approuvé lundi la loi portant réglementation de l’exercice de la profession d’ingénieur et création de l’ordre national des ingénieurs du Togo. Photo: Charles K./ F.I

L’exercice de la profession d’ingénieur est désormais réglementé au Togo. L’Assemblée Nationale a adopté lundi un projet de loi portant réglementation de l’exercice de la profession d’ingénieur et création de l’ordre national des ingénieurs du Togo.  

L’adoption de ce projet de loi s’intègre en effet dans un vaste programme du gouvernement togolais visant à garantir et à sécuriser la propriété des citoyens.

« Après l’adoption du Code foncier et la codification du métier d’architecte et d’urbaniste, la réglementation de l’exercice de la profession d’ingénieur et la création de l’ordre national des ingénieurs au Togo est un pas de plus dans l’organisation des acteurs clés du processus d’urbanisation et de modernisation de notre pays », a indiqué la présidente de l’Assemblée Nationale Yawa Tségan.

De fait, la loi adoptée vise à promouvoir une conscience accrue du rôle de l’ingénieur et vient consacrer l’excellente contribution de l’ingénieur à l’économie nationale.

Surveiller les faux!

Aux termes de la présente loi, l’Ordre national des ingénieurs est institué au Togo comme un organe de surveillance de la pratique illégale du métier d’ingénieur. Sa mission sera donc d’œuvrer à redonner à ce corps de métier toute sa valeur et toute sa place au plan national.

Assemblée Nationale
Yawa Tsègan, Présidente de l’Assemblée nationale togolaise

Selon la présidente de l’Assemblée Nationale,  la présente réglementation ouvre une nouvelle ère aux ingénieurs Togolais.

« Le présent projet de loi constitue un instrument décisif dans le processus de modernisation de la profession d’ingénieur dans notre pays », a-t-elle précisé.

Cette loi qui se veut un cadre juridique idéal permettant d’assainir l’exercice de la profession prévoit des sanctions pénales contre l’exercice illégal de la profession d’ingénieur. Elle prévoit une déontologie qui sera consacrée par un décret en conseil des ministres en vue de s’assurer du respect, par l’ingénieur, des standards et de l’éthique de sa profession.

Charles Kolou

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

quinze − 7 =