Le gouvernement Togolais cède 51% du capital de Togocom

0
414
Togocom
Le gouvernement acte la privatisation de Togocom

Le gouvernement a accepté mercredi l’offre remise par Agou Holding. Ceci, en vue de l’acquisition de 51% du capital de Togocom. La valeur de la transaction s’élève à 210 milliards de FCFA. Agou Holding, composé de deux groupes, devient donc l’actionnaire majoritaire de Togocom.

L’objectif de faire entrer au capital de Togocom deux nouveaux acteurs internationaux est, en réalité, de faire du Togo une vitrine régionale en performance très haut débit, d’inclusion financière, et de solutions technologiques pour les entreprises.

Qui sont ces acteurs internationaux

Le premier a pour nom Axian. C’est en effet un groupe africain. Son domaine de compétences : les télécoms, l’énergie, les services financiers, l’immobilier et l’innovation. A son actif, 10 millions de clients mobiles, 80 000 clients fixes, 3 millions de clients mobile money et 12 000 kilomètres de fibres optiques souterraines.

Le second a pour nom Emerging Capital Partners (ECP). Acteur international présent depuis bientôt 20 ans en Afrique, ses compétences sont multiples. Il a, à son compteur, 60 investissements dans 40 pays et 32 milliards de dollars en capital développement via ses propres fonds et ses Co-investissements. ECP a aussi investi dans MTN Cote d’Ivoire, Orascom Télécom Algérie, Airtel, Wananchi ou IHS. Il est déjà d’ailleurs présent au Togo à travers le groupe bancaire Oragroup et le groupe panafricain Eranove spécialisé dans le secteur de l’eau et de l’énergie.

Un coup d’accélérateur pour le digital au Togo

Le Togo est résolument engagé dans un processus de transformation digitale. Le plan national de développement lui consacre d’ailleurs une de ses priorités. Et ce nouvel élan avec les deux nouveaux actionnaires promet des étincelles. Amélioration des services, revue des tarifs, amélioration de la couverture de l’internet mobile et une augmentation du taux d’équipement en Smartphones sans oublier l’inclusion financière. Voilà entre autres les améliorations à venir. A terme, le Togo pourra donc se targuer d’être le pays entièrement couvert de fibre optique de la région ouest africaine et le premier à avoir la 5G.

Pour Cina Lawson, ministre en charge des Postes, de l’Economie numérique et des Innovations technologiques: « cette opération majeure marque une étape importante dans la feuille de route numérique du gouvernement. Elle va nous permettre de devenir le marché de référence des télécoms dans la région et de consolider notre leadership en matière de transformation digitale. » 

Les facteurs favorables

Les différentes reformes opérées pour favoriser le climat des affaires sont certainement un facteur déterminant dans l’attractivité des nouveaux investisseurs au Togo. Une volonté politique d’ailleurs saluée de vive voix par les récents résultats du Doing business. Selon ce rapport, le Togo figure parmi le top des pays les plus réformateurs.

Le ministre de l’économie et des finances Sani Yaya a en oiutre souligné que « grâce aux réformes structurelles menées par le Président de la République et à l’amélioration du climat des affaires, le Togo est devenu un pays parmi les plus attractifs de la région pour les investissements internationaux ». Et Hassanein Hiridjee, CEO du groupe Axian de renchérir : « nous avons l’ambition de faire de Togocom, l’opérateur national, un leader sur son marché et de chaque Togolais un citoyen du nouveau monde digital. »

Vincent Le Guennou, Co-CEO de ECP pense de son côté que : « cet investissement conforte la vocation de ECP de favoriser l’émergence de champions africains dans des secteurs d’activités stratégiques pour le développement des économies africaines ».

Le digital et le numérique révolutionnent le monde et le Togo ne peut pas rester en marge de ce nouvel élan de développement. Le pays ambitionne devenir un hub logistique en Afrique de l’Ouest.

Bassane RAMINA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

11 − six =