Le grand public découvre le palais de Lomé

0
574
Le grand public découvre le Palais de Lomé / Clément G.

Les portes du palais de Lomé se sont exceptionnellement ouvertes au grand public le week-end du 07 au 08 décembre. Nombreux sont ceux qui ont fait le déplacement pour découvrir ce joyau national, aujourd’hui totalement réhabilité. Transformé en un centre d’arts et de la culture, le Palais de Lomé s’est ouvert au public avec 05 expositions.

‘‘Togo des rois’’, l’une des cinq expos présente des objets et des objets traditionnels prêtés par des descendants de divers royaumes, chefferies et communautés traditionnelles du Togo. ‘‘Lomé +’’ est une enquête sur la ville de Lomé en tant qu’espace urbain par le biais d’interprétations passées, présentes et futures. Cette expo est sous la direction de l’architecte et artiste Koffi Sename Agbodjinou.

Des visiteurs dans l’enceinte du Palais de Lomé / Clément G.

À travers ‘‘Rénovation(s)’’, les photographes : François-Xavier Gbré, Marcel Amouzou et Kodjo Wornanu, présentent leurs œuvres et une exposition de photographies documentant la rénovation du Palais. ‘‘Trois frontières’’ est une présentation d’artistes contemporains du Togo, du Ghana, du Bénin et du Nigéria et la dernière est une exposition de design mettant en valeur le travail du designer industriel et artiste togolais Kossi Aguessy.

« J’ai découvert sur les réseaux sociaux que le palais ouvrait ses portes, je suis donc venu constater, mais je ne m’attendais pas à découvrir toutes ces œuvres. En plus c’est un cadre verdoyant et accueillant » a déclaré Pascal, l’un des visiteurs du palais.

Rappelons que les origines du palais de Lomé remontent à la période coloniale (1898 à 1905). Au fil des années, l’infrastructure va connaître un défilé de locataires plus ou moins important avant d’être finalement laissé à l’abandon. La rénovation actuelle du Palais de Lomé et son ouverture au public, s’inscrivent dans la politique de réhabilitation du patrimoine historique menée par le gouvernement.

Le Palais comprend un parc botanique de 10,5 hectares, des espaces d’exposition multimédia, une librairie, une galerie d’art, deux restaurants, dont un gastronomique et une boutique. Il proposera également des activités culturelles et scientifiques adaptées à un public diversifié. L’ouverture définitive est prévue dans les jours à venir.

Clément Gado

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

deux × quatre =