Le Livre Blanc de l’AGET sur l’économie togolaise est disponible

0
1167

Quelle vision les chefs d’entreprises, membres de l’Association des Grandes Entreprises du Togo (AGET),  ont de l’économie nationale ? C’est le contenu du Livre Blanc édition 2020 présenté officiellement  ce jeudi par cette organisation patronale dans les jardins de l’hôtel ONOMO  à Lomé.

Le Livre Blanc qui est à sa   4ème édition après celles de 2008, 2010 et 2015, fait une analyse  de  la vie  économique au  Togo et formule   des recommandations en vue de relever le niveau de performance du pays. D’après le président de l’AGET, Jonas Daou, cette nouvelle édition porte des innovations.  « Il ne s’agit pas uniquement d’une analyse macroéconomique du pays.  Le document a été élaboré également dans une logique pragmatique avec un focus sur des secteurs précis qui nous semblent pertinents pour la croissance économique du pays », a-t-il précisé.

De fait, décliné en trois grandes parties, le Livre Blanc 2020 fait un focus sur les 13 secteurs suivants : l’agriculture et l’agro-industrie, l’énergie, le transport et la logistique le port, les services portuaires et les zones économiques spéciales, les mines et les industries, les nouvelles technologies, le tourisme, la fiscalité togolaise et sous régionale, le foncier, les relations secteur-privé secteur public et justice, le partenariat sous régional, le financement du secteur privé et le Franc CFA.

L’AGET en est convaincue : la croissance dans ces secteurs permettrait  de rendre le Togo davantage attractif vis-à-vis des investisseurs.

Plus globalement, les grands patrons indiquent que « dans un environnement mondial et régional de globalisation et de digitalisation, la vraie problématique pourrait se situer dans le nécessité de revisiter les paradigmes dans la définition des stratégies et dans leur mise en œuvre , notamment l’efficience des réformes et la célérité de leur mise en œuvre ».

Ils relèvent que «  le dynamisme du secteur privé et le renforcement de son apport au développement économique et social du Togo implique au préalable des mesures d’attractivité et de garantie des investissements de l’état. Ces garanties multiformes concernent notamment, les secteurs du foncier, de la justice, de l’administration publique, de la fiscalité, des infrastructures économiques et énergétiques. Elles concernent également l’Etat, dans l’affirmation de son rôle de régulateur et de stratège dans les secteurs à fort potentiel de croissance, avec en toile de fond une stabilité politique et sécuritaire ».

La pandémie de la COVID-19 et ses effets  ont  naturellement été pris en compte par le Livre Blanc, par conséquent actualisé et contextualisé.

Investissement et innovation.

Ce sont les maîtres-mots  des recommandations de ce document de référence de l’économie togolaise. « L’investissement doit être massif et de qualité en ressources. Plus rien ne  doit se faire de la même manière.  Il faut changer le mode de mise en œuvre des recommandations. C’est en ce sens que nous parlons d’innovation», a expliqué le président Jonas Daou qui a lancé  un appel à la  jeunesse ainsi qu’aux start-uppers  afin qu’ils mettent leur esprit créatif au service du développement du pays.

La  ministre de la Promotion des Investissements, représentant le gouvernement à la cérémonie de présentation du Livre Blanc 2020, a salué l’engagement des chefs d’entreprises à participer au développement économique du pays. Pour Mme Kayi Mivédor, «  Le Livre Blanc   sera un guide pour la promotion des investissements privés et étrangers  » et devrait concourir à la mise en œuvre réussie du Plan national de développement ( PND).

En marge de la présentation du document élaboré avec l’aide de l’Union européenne, un panel de discussions a été animé  sur le thème « l’attractivité du Togo pour les investisseurs ».

Pour rappel,  l’AGET est un regroupement d’une soixantaine  d’entreprises privées issues de différents secteurs d’activités. Elles  représentaient pour le compte de l’année 2018, un chiffre d’affaires de plus 970 milliards FCFA et employaient plus de 11.000 salariés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

dix-sept − 12 =