Le Togo célèbre la journée africaine de l’enregistrement des faits d’Etat civil

0
333

Le ministère de l’administration territoriale, de la décentralisation et des collectivités locales s’apprête à célébrer  le 10 aout prochain, la première journée  africaine de l’enregistrement des faits d’Etat civil et de l’établissement des statistiques de l’Etat civil. Les activités  placées sous le thème « des actes de naissance pour tous, une nécessité pour la protection des droits humains et pour la promotion de l’inclusion » ont été lancées ce jeudi à Lomé.

En effet, c’est lors de la 4ème Conférence des ministres africains chargés de l’état civil tenue en décembre 2017 à Nouakchott en Mauritanie qu’une recommandation relative à l’observation du 10 août de chaque année comme journée africaine de l’enregistrement des faits d’état civil et de l’établissement des statistiques de l’état civil. Cette recommandation a été entérinée par le Conseil exécutif de l’Union africaine à sa 32eme session ordinaire de janvier 2018.

A l’ouverture des activités de cette manifestation, le ministre Payadowa BOUKPESSI,  a invité chaque parent où qu’il soit, à prendre conscience de l’importance de l’enregistrement systématique de chaque enfant en le déclarant à sa naissance. En vue de faciliter la procédure d’enregistrement. Le ministre a également ajouté que le gouvernement à travers la loi relative à l’organisation de l’état civil a prolongé le délai de 30 à 45 jours pour la déclaration d’une naissance.

Cette célébration de la journée africaine de l’enregistrement des faits et de l’établissement des statistiques de l’Etat civil aura son apothéose le samedi 10 août 2019 à Kara.

Plusieurs membres du gouvernement, des partenaires et acteurs œuvrant dans le secteur ont participé à la cérémonie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

seize + 16 =