Législatives du 20 décembre au Togo : la mission du Conseil de l’Entente recommande « aux acteurs politiques togolais de renouer le dialogue »

0
816

La mission d’observation du Conseil de l’Entente dans le cadre des législatives du 210 décembre a fait le point à la presse ce samedi à Lomé. Ceci 48 heures après le scrutin.

Pour le chef de mission de l’organisation la plus vielle de la région, Kouamé YAO, le scrutin législatif s’est déroulé dans le calme et la transparence.

Toute fois, la mission a relevé l’absence remarquée, dans plusieurs bureaux de vote, des délégués de plusieurs candidats en lice et la maîtrise appréciable des procédures par plusieurs agents électoraux ainsi que l’ouverture des bureaux de vote avec quelques heures de retard.

En intégralité le communiqué officiel

Dans le cadre de l’organisation des élections législatives de 20 décembre 2018 au Togo, le Conseil de l’Entente (CE) a diligenté une mission d’observation électorale. Cette mission a séjourné au Togo au cours de la période du 14 au 22 décembre 2018. Elle est composée des Experts du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire et du Niger ainsi que ceux du Secrétariat Exécutif.

Au cours de son séjour au Togo, la mission d’observation du Conseil de l’Entente a eu des contacts permanents avec les missions de la CEDEAO et de l’Union Africaine. Elle s’est imprégnée des préparatifs du scrutin. Elle a :
– participé à la réunion de briefing des observateurs internationaux organisée par les autorités togolaises et la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) ;
– rencontré les autorités politico-administratives et les responsables des Commissions Électorales Locales Indépendantes (CELI) dans les localités de Lomé, Baguida, Kpalimé, Agou, Avé, Tsévié, Notsé et Aneho.
La Mission du Conseil de l’Entente a pu apprécier positivement ce qui suit :
– la Commission Électorale Nationale Indépendante et ses démembrements ont pris les dispositions idoines pour assurer le bon déroulement du scrutin législatif du 20 décembre 2018 ;
– le Gouvernement a pris les mesures nécessaires pour la sécurisation du processus électoral.
Le 20 décembre 2018, jour du scrutin, l’équipe des observateurs du Conseil de l’Entente s’est déployée dans les localités de Lomé,Baguida, Agou, Avé, Tsévié et Aneho.
Elle a pu suivre les phases d’ouverture, de déroulement, de clôture et de dépouillement dans plusieurs bureaux de vote dans lesdites localités.

Dans les centres et bureaux de vote visités, la mission du Conseil de l’Entente a pu observer que le scrutin législatif s’est déroulé dans le calme et la transparence.

Les constats suivants découlent de l’observation :

– l’ouverture ponctuelle des bureaux de vote avec cependant de légers retards par endroit ;
– la disponibilité du matériel électoral et des documents électoraux ;
– le respect du secret du vote ;
– la présence effective des Forces de sécurité dans les centres de vote.

La mission du Conseil de l’Entente a relevé l’absence remarquée, dans plusieurs bureaux de vote, des délégués de plusieurs candidats en lice et la maîtrise appréciable des procédures par plusieurs agents électoraux.

Pour tout contentieux électoral, elle invite les candidats et les partis politiques en lice à saisir la Cour Constitutionnelle.

La mission d’observation électorale du Conseil de l’Entente recommande à la Commission Électorale Nationale Indépendante la mise en place d’un mécanisme de renforcement des capacités des agents électoraux pour une meilleure maîtrise des procédures.

Elle recommande aux acteurs politiques togolais de renouer le dialogue pour une application consensuelle de la feuille de route de la CEDEAO.

La mission d’observation électorale du Conseil de l’Entente exprime toute sa gratitude aux Autorités togolaises pour les dispositions prises pour le bon déroulement des missions d’observation électorale.

Fait à Lomé, le 22 décembre 2018
Le Chef de Délégation
M. Kouamé YAO