Les acteurs africains de l’économie bleue en concertation à Lomé

0
150

Lomé accueille depuis le lundi 19 septembre 2022, en différé, la célébration de la Journée africaine des mers et des océans, placée cette année sous le thème « Renforcement de l’agenda de l’économie bleue en Afrique ».

Cette réunion de Lomé ouverte aux États membres de l’Union africaine (UA), organisations internationales, acteurs non étatiques, notamment le secteur privé dans l’espace de l’économie bleue, est consacrée aux échanges sur la promotion de la stratégie africaine de l’économie bleue, la menace de la pêche illégale à l’origine d’une perte annuelle de 10 milliards de dollars US pour le continent.

Ces différents acteurs discutent également de la pollution par les plastiques et les hydrocarbures, de l’érosion côtière, la sous exploitation du potentiel du continent en matière de transport maritime le lien entre la santé des océans et la question du changement climatique ainsi que la stratégie de l’UA en matière d’aquaculture et de pêche.

A cette occasion, le ministre togolais de l’économie maritime, de la pêche et de la protection côtière, Edem Tengué a présenté les actions du Togo en matière de protection des océans. Notamment l’élaboration de la stratégie nationale pour la mer et le littoral qui repose sur les actions en faveur de l’amélioration de la conservation et de l’utilisation durable des océans et de leurs ressources, la protection durable de l’environnement marin et côtier, ainsi que la promotion de la recherche et la sensibilisation en matière de la connaissance du domaine maritime.

A travers la célébration de cette Journée africaine des mers et des océans, inscrite dans l’agenda de l’économie bleue de l’Afrique, les Etats visent à gérer et gouverner durablement leurs ressources de biodiversité aquatique pour le développement du continent.