Les francs-maçons togolais ont installé leur Grand Maître

0
8789
Ignace Kokouvi Clomégah, Grand Maître de la Grande Loge Nationale Togolaise des francs-maçons

Plusieurs centaines de francs-maçons de la Grande Loge Nationale Togolaise (GLNT) ont installé  le 14 septembre dernier, leur nouveau Grand Maître au cours d’une cérémonie décrite comme « sobre mais très belle », organisée à l’hôtel du 02 Février de Lomé.  L’installation dans le vocabulaire maçonnique équivaut à l’investiture. Ignace Kokouvi Clomégah, l’impétrant, aura la lourde charge de reconstruire et de redynamiser cette obédience confrontée depuis presque 4 ans, à une crise sans précédent, née de la succession de son prédécesseur. Celui qui est désormais assis dans la « chaire du roi Salomon », s’est engagé  à diriger dans la concorde retrouvée et avec l’appui de tous ses « frères de lumière », la GLNT qui compte une quarantaine de loges.

Est-ce la fin de la longue crise que traverse la GLNT ? C’est ce qu’espèrent en tout cas les centaines de francs-maçons qui se sont déplacés le 14 septembre dernier sous le grand chapiteau de l’hôtel du 02 Février. En effet, ils étaient plus de 300 membres des différentes loges togolaises selon le décompte des registres de présence,  à avoir participé à  l’assemblée générale solennelle d’installation du Grand Maître élu, Ignace Kokouvi Clomégah. Ils ont pu compter sur le soutien de plusieurs frères  de grandes loges sœurs de la sous-région, notamment celles du Sénégal, du Bénin,  du Ghana, de la Côte d’Ivoire, du Congo-Brazzaville, de la Guinée Conakry, du Burkina-Faso, du Maroc ou encore  du Mali.

Des appuis de poids aux francs-maçons togolais

Ce sont les Béninois qui ont fait forte impression avec une délégation de 34 membres, conduite par le Grand Maître du Bénin, Bénoît  Ahouangbé Kouassi, également Secrétaire exécutif de la Conférence des Grands Maîtres des Grandes Loges Régulières d’Afrique. Les Ghanéens, une dizaine,  avaient également à leur tête leur Grand Maître, le capitaine de vaisseau Kwadjo Adunkwa  Butah ;  tout comme les Burkinabé emmenés par Alain-Roger Coefe. Le Chef de l’Etat congolais, Denis Sassou N’Guesso, Grand Maître de la Grande Loge de son pays, avait dépêché à la cérémonie, son assistant, Vincent Gomez. «  Pour le nouveau Grand Maître dont on disait qu’il était ultra-minoritaire localement et isolé à l’extérieur, cette mobilisation massive des frères et le soutien clairement affiché par les grandes loges sœurs africaines, aussi bien  celles qui ont fait le déplacement que  celles qui ont envoyé des courriers de félicitations, sont de belles preuves de sa légitimité » commente auprès de Focus Infos un participant à l’issue de la cérémonie.  «  La cérémonie a réuni plus de 400 personnes au total ; excusez du peu » rajoute un autre, « fier d’avoir été à la fois témoin et acteur de cette installation.»

Selon nos informations, l’assemblée générale d’installation a été ouverte  par (….)

 

Vous avez lu la moitié de cet article exclusif. Pour lire le sujet complet, abonnez-vous et demandez le numéro 233 du journal FocusInfos via : contact@focusyakou.com ou appelez le +228 90 03 43 01 ou encore rendez-vous dans les kiosques (au Togo).

.

 

Commentaire

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

3 × 5 =