Les grandes annonces du Conseil des ministres de ce mardi

0
315

L’Exécutif togolais s’est réuni ce mardi en Conseil des ministres. Plusieurs sujets socio-économiques ont été abordés au cours de cette rencontre hebdomadaire présidée par le Président de la République, Faure Gnassingbé.

2 projets de décrets examinés

Le premier porte sur la création, les attributions, l’organisation et fonctionnement du comité national d’orientation du programme Système d’Information Policière pour l’Afrique de l’Ouest (SIPAO).

Le second porte sur la création du centre d’informations de police du Togo (CIPT) et du fichier central national des données policières de la République togolaise (FCNDP).

Selon le Conseil, « le CIPT assurera la gestion et le traitement du Fichier central des données policières commun aux services de la justice, de la police et de la gendarmerie nationale, des eaux et forêts et des douanes ».

Ce texte s’inscrit dans le projet gouvernemental de digitaliser les processus et services publics conformément à l’axe 3 de la feuille de route gouvernementale.

4 communications

Au plan socio-économique, le Conseil a annoncé la ratification par le Togo de la convention-cadre relative à l’éthique du tourisme. Cette ratification d’après le communiqué du gouvernement « permettra de renforcer le cadre juridique et de contribuer à l’exploitation professionnalisée du secteur. Elle promeut un tourisme responsable, durable et accessible à tous ».

Sur le plan socio-éducatif, le Conseil a annoncé l’extension du programme national d’alimentation scolaire à 65 nouvelles écoles avec la poursuite de la création des jardins potagers au sein des établissements. Il prendra en compte à 187.152 élèves soit 62% de l’objectif de 300.000 élèves bénéficiaires, tel que prévu par la feuille de route gouvernementale.

Le Conseil a écouté deux autres communications.  Elles sont relatives à l’audit du fichier des boursiers, et à l’évaluation du patrimoine des médias publics en vue de l’opérationnalisation de l’Office de radio et de télévision du Togo (ORTVT) et de la société de Télédiffusion du Togo (TDT).

A cette rencontre, le ministre chargé des droits de l’Homme a aussi rendu compte au Conseil de l’achèvement du processus d’évaluation périodique universel auquel le pays a été soumis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

cinq × un =